Flash
Préc Suiv

Sur « Hery Filohanay» : Claudine Razaimamonjy lâchée par les siens !

Sur « Hery Filohanay» : Claudine Razaimamonjy lâchée par les siens !

Rebondissement dans l’affaire Claudine Razaimamonjy. Son statut de « conseillère spéciale du président » (CSP) est remis en cause par les proches du président.

Même si le président national du HVM Rivo Rakotovao a maintes fois souligné le soutien indéfectible du parti à Claudine Razaimamonjy, apparemment ce n’est plus le cas car le conflit interne entre les partisans du président Hery Rajaonarimampianina commence à être étalé au grand jour. L’affaire Claudine Razaimamonjy divise les opinions.

A l’heure actuelle, des messages et des communiqués ayant comme sujet principal le statut de la conseillère spéciale du président (CSP) sont partagés sur les réseaux sociaux, administrés par de proches du président, notamment sur le compte « Hery filohanay« .

« Claudine Razaimamonjy n’est pas la CSP. Aucun décret n’est sorti officialisant ce statut. Elle est une opératrice et est un membre au sein du parti« . Voilà ce que l’on peut lire sur ces publications. Des manifestes qui semblent être appréciés par les partisans du régime qui accusent alors Claudine Razaimamonjy d’usurper ce titre.

Lâchée par le régime !

L’on s’interroge alors sur ce revirement de situation. Pourquoi « Hery filohanay » a d’un seul coup changé son fusil d’épaule et de ne plus reconnaître Claudine R comme conseillère spéciale du président. Est-ce vrai que la propriétaire de l’hôtel A&C n’a jamais arboré officiellement son titre alors que depuis toujours, à travers des différentes cérémonies officielles, elle a été présentée comme étant la CSP ? Devant les condamnations et pressions venant de toutes parts, on se demande si le régime est en train de «lâcher» Claudine R. L’union au sein du parti HVM et des proches du président est mise à rude épreuve.

Sans conteste, l’affaire Claudine Razaimamonjy continue de susciter la polémique non seulement au niveau national mais également à l’échelle internationale. Le corps diplomatique, en l’occurrence les Etats-Unis et la France ont déjà émis leur avis sur le sujet qui met dans ce sens l’Etat devant ses responsabilités.

Rakoto

 

2 réponses à "Sur « Hery Filohanay» : Claudine Razaimamonjy lâchée par les siens !"

  1. Botabota  18/04/2017 à 10:26

    Koa raha izany ihany, ohatran’ny hamporisihina Rtoa Razaimamonjy Claudine, mba hamoaka ny anaran’ireo mpiray petsapetsa aminy, ny mpahazo tombotsoa, ny mpiray tsikombakomba aminy rehetra, amin’ireo vola amina miliara maro ireo, na mpitondra, olom-boafidy, ministra, tompon’andraikitra ambony, fa dia ahoana no hifanary @ sarotra toy izao, alefa madama, manaova ianao am-pamoaka @ antsipiriany, fa raha « raha maty aho, matesa, raha maty rahavana, matesa ny omby ao am-bala », fa aza mitondra ny heloka sy ny sazy izay tsy tokony anjaranao @ reo chefs d’inculpations tsy tokoy tsy forohana ireo.

  2. Sosoa  18/04/2017 à 16:14

    Zany n fombany refa tsy ampy solaitra fa be vola fotsiny. Amidin’ny olona 100%. Le président voulait juste se debarasser d’elle. Et c’est pourquoi il l’a même aideé à s’exiler. Maintenant tout le monde va prendre ses biens.
    Et on va oublier l’histoire. Comme d’habitude.

Les commentaires sont fermées.