Flash
Préc Suiv
Logo Free News

FESTIVAL DONIA 2017 : Qu’en est-il du soutien du ministère de la Culture ?

 

Donia verra 350 artistes participants cette année.

Les îles Maurice, Rodrigues, La Réunion et Botswana. Le festival Donia de cette année, du 31 mai au 4 juin, rassemble, comme lors des éditions précédentes, plusieurs artistes (350 au total) dont de nombreux artistes malgaches. Cet évènement se veut, comme à l’accoutumée, un grand rassemblement artistique de la zone océan Indien. Malheureusement, cette année, les Mahorais ne seront pas au rendez-vous. Selon les informations reçues, ils ont encore des dettes envers l’organisateur du festival et que l’Administration mahoraise aurait accordé moins de subventions aux artistes qui participent à de telles activités culturelles ces derniers temps.

Bien que le festival reste avant tout une promotion de la culture et de l’art, avec la présence des jeunes talents issus de différents styles à l’instar de Basta Lion, Mad Max et Rycia qui véhiculent le dance hall et le reggae-rap  ou encore Joudas et Nathy qui pratiquent la musique urbaine, il ne bénéficie pas pour autant de l’appui du ministère de la Culture. C’est plutôt le département du Tourisme qui soutient l’événement sous prétexte que Nosy-Be est une destination phare du tourisme de la Grande île. Une raison qui laisse les observateurs croire qu’il s’agit avant tout d’un showbiz.

Un des célèbres artistes malgaches comme Olombelo Ricky refuse par exemple d’y participer, malgré la sollicitation de l’organisateur, en évoquant qu’il ne voit aucun caractère culturel dans cette manifestation. Ce qui n’est pourtant pas le cas du groupe Ambondrona et Fandrama ou encore Janga Ratah qui deviennent les principaux abonnés du festival Donia, parce qu’ils y sont bien reçus, bien estimés et très demandés par le public. A ces têtes d’affiche s’ajoutent, cette année, Dadi Love et Haramy, des artistes très appréciés des Nosybéens.

Comme à chaque nouvelle édition, le Cofestin se plaint de la difficulté à trouver des financements pour l’organisation du festival Donia, mais pour l’honneur de la Grande île et pour promouvoir les secteurs culturel, artistique et touristique du pays, la bande à Vincenzo Sanna, le président du Cofestin, ne baisse pas les bras. A cet effet, l’organisateur essaie de diversifier les activités en y ajoutant un concours de deejaing, les 20 et 21 mai, ou encore des activités sociales en vue d’aider les personnes en situation d’handicap.

La Rédaction




Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique