Flash
Préc Suiv

Riz : tendance haussière des prix

Une dizaine de jours après le passage du cyclone Enawo, le prix du riz touche à nouveau la barre des 2.000 ariary le kilo dans certains quartiers. Les grossistes de la capitale justifient cette hausse par la difficulté d’approvisionnement.

Au marché d’Anosibe, le makalioka de choix s’achète à 1.900 ariary le kilo alors qu’il y a juste une semaine, le prix était de 1.750 ariary. Le Dista et le riz zanatany s’affiche à 1.840 ariary le kilo. Sur les étals des détaillants comme à Tanjombato ou à Itaosy, le kapoaka vaut 600 ariary, soit 2.100 Ar/kg tandis qu’à Analamahitsy et ses environs, le kilo coûte entre 1.800 et 1.950 ariary.

Pour le vary gasy, la hausse est moins importante sur l’ensemble du marché avec des prix variant de 1.800 à 1840 ariary le kilo au niveau des grossistes. Mais certains commerçants affirment que ce type de riz se fait rare sur le marché et cette situation pourrait être à l’origine d’une hausse plus importante dans les prochains jours. Le riz importé commence également à afficher une hausse avec actuellement 1.700 Ar/kg au niveau des détaillants. Le riz de moindre qualité se vend néanmoins à 1.650 Ar/kg.

Le Réseau national de défense des consommateurs (RNDC) a rappelé la semaine dernière qu’il faut procéder au contrôle des magasins de stockage des importateurs, voire de tous les magasins de la capitale pour y voir plus clair. Au mois de février, des opérateurs de la filière riz ont annoncé l’importation de 40 000 tonnes pour assurer l’approvisionnement du marché local.

Arh.

 




Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique