Flash
Préc Suiv

Affaire Andohatapenaka : Lalatiana R et consorts interpellent la préfecture

L’utilisation du terrain d’Andohatapenaka à usage de fourrière a été adoptée une seconde fois en conseil municipal le mois de février dernier. Le conseil a ainsi délibéré en faveur du groupe Tiko, malgré la décision du tribunal statuant sur l’irrégularité de cette décision prise lors du conseil municipal de juillet dernier.

De ce fait, les conseillères communales de l’opposition se tournent vers la préfecture. Il s’agit de Lalatiana Rakotondrazafy, Lalatiana Ravololomanana et de Véronique Rajerison. Ces dernières demandent ainsi au préfet de police de bien reconsidérer les faits avant de prendre sa décision sur le contrôle de légalité. Il s’agit en effet d’une procédure obligatoire.

D’autre part, Lalatiana Ravololomanana déplore le fait que les conseillers municipaux soient utilisés à des fins politiques. Pour elle, étant donné que le Tim est majoritaire au sein de la CUA, toutes les délibérations sont toujours prises en leur. Par conséquent, ces délibérations donnent une certaine marge de manœuvre à l’ancien chef de l’Etat Marc Ravalomanana et non moins membre du conseil municipal, pour les élections de 2018.

T.N




Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique