Flash
Préc Suiv

Secteur agricole : le renforcement des capacités des coopératives, abordé

Secteur agricole  : le renforcement des capacités  des coopératives, abordé

Un renforcement des capacités des coopératives agricoles à Madagascar est en vue pour plus de compétitivité sur le marché. L’objectif est de passer d’un modèle d’association à un modèle d’entreprise coopérative, d’après National cooperative business association (NCBA) qui apporte son appui au développement des coopératives agricoles à Madagascar.

Après le forum de trois jours organisé depuis lundi dernier au Centre national de l’eau, de l’assainissement et du génie rural (CNEAGR) à Nanisana, la rencontre qui réunit les coopératives agricoles malgaches se poursuit au Centre de conférences international (CCI) d’Ivato à partir de ce jour.

«Cette rencontre est organisée dans le dessein d’explorer les opportunités des coopératives à Madagascar», a avancé le représentant résident de National cooperative business association (NCBA), Gabriel Sarasin, lors d’une rencontre organisée hier à Antaninarenina. Durant ces deux jours de rencontre, les dirigeants des coopératives auront l’opportunité de rencontrer les investisseurs privés, les bailleurs de fonds et les représentants des agences gouvernementales et de dresser une feuille de route pour le développement des coopératives malgaches. A travers des panels de discussion et de présentation, le forum permettra d’aborder le cadre juridique ayant trait aux coopératives et la remise à niveau de la législation en vigueur.

Compétitivité

En effet, NCBA réunit plusieurs coopératives aux Etats-Unis et compte apporter son expertise dans ce domaine à Madagascar et dans vingt autres pays d’Afrique. Pour NCBA, les coopératives doivent fonctionner comme une entreprise et non comme une association pour pouvoir faire face au marché. «Nous apporterons des supports initiaux pour que les coopératives puissent devenir des entreprises. L’objectif est de passer d’un modèle de coopération à un modèle d’entreprise coopérative», a avancé Gabriel Sarasin à ce propos.

On recense 2000 coopératives agricoles dans toute l’île, selon les chiffres du ministère de l’Industrie et du développement du secteur privé. Elles font vivre jusqu’à 20 000 ménages dans tout Madagascar. D’après le ministre de l’Industrie Nourdine Chabani, «les coopératives malgaches n’ont pas assez de force pour faire face au marché. L’appui de la NCBA permettra de les rendre plus compétitives».

Riana R.

 

Les commentaires sont fermées.