Flash
Préc Suiv

Université d’Antananarivo : les secrets du département « Droit »

Université d’Antananarivo  : les secrets du département « Droit »

La régularité de son calendrier universitaire est une des particularités remarquées à la Faculté de droit de l’université d’ Antananarivo. La réussite de l’exploit repose sur une symbiose entre les étudiants et les enseignants, selon le chef du département.

La prolifération des établissements d’enseignement supérieur privés doit inciter les enseignants fonctionnaires à mettre en valeur l’université publique qui reste l’unique chance d’ascension sociale pour les étudiants issus de la masse populaire, d’après les explications du chef du département de la Faculté de droit de l’université d’ Antananarivo, Faratiana Esoavelomandroso. Les étudiants louent les efforts fournis par leur mentor afin qu’ils puissent participer aux différents concours administratifs au bout de leur cursus. « Un retard dans le calendrier universitaire nous fera rater un ou plusieurs concours auxquels nous aspirons et prolonger notre vie estudiantine, synonyme de dépenses agrémentées de sacrifices », a avoué un groupe d’étudiants de cette faculté. Ils souhaitent d’ailleurs une dissociation des problèmes administratifs des enseignants à l’avenir des étudiants qui n’ont rien à y voir pour éviter d’être les éternels otages des affaires dont la résolution ne les concerne pas.

Réussite et dévouement.

Des enseignants de cette filière ont révélé leur soutien aux revendications de leurs pairs sans oublier leurs étudiants. Les résultats sont d’ailleurs éloquents sur l’efficacité de la méthode puisque les 90 à 95% des admissions aux différents concours sont ravies par les étudiants de ce département de l’université publique d’Antananarivo. «On est là pour servir, pour aider nos étudiants et qu’on est dans un sacerdoce», a affirmé Faratiana Esoavelomandroso, dévoilant le secret de son département.

Manou 

Les commentaires sont fermées.