Flash
Préc Suiv

Présidentielle : le HVM en pré-campagne

Présidentielle  : le HVM en pré-campagne

Le parti Hery vaovaon’i Madagasikara (HVM) ne cache plus son jeu. Depuis quelque temps, les dirigeants et les partisans multiplient les descentes en vue de préparer le terrain pour la prochaine élection présidentielle. Mais il n’y a pas que ce parti puisque d’autres formations politiques, en l’occurrence le Tim, occupent déjà le terrain… 

«Izy olo premier plan ». C’est avec cette chanson du groupe Onja Tinondia que Hery  Rajaonarimampianina a fait son entrée sur le terrain Alakamisy Itenina, district Vohibato, région Haute Matsiatra, vendredi dernier. Chanson qui a été maintes fois entonnée par le groupe le long de la cérémonie d’inauguration des projets pour le développement durable dans cette commune rurale avec les éloges, les fanions aux couleurs du HVM, et précédant même l’intervention du président de la République. Tout y était donc et à voir les différentes gesticulations chaque fois que le morceau passait, il semblerait que le HVM ait choisi son hymne de guerre.

Cela pour dire que le parti tombe les masques et est en pleine pré-campagne. D’ailleurs, les banderoles déroulées devant la tribune officielle sollicitent la candidature de l’actuel président pour sa propre succession en l’assurant de le soutenir une deuxième fois encore. Selon les différents orateurs, c’est dans cette commune que Rajaonarimapianina a obtenu le plus de voix en 2013 avec 87%.

D’ailleurs, les partisans venus à la rencontre de Hery Rajaonarimampianina lui ont promis jusqu’à… 100% des voix pour le prochain scrutin.

Le Tim aussi 

Et cette pré-campagne se déroule dans plusieurs parties de l’île mais sous différents aspects, parfois sous la forme d’un reboisement, d’un congrès régional ou encore d’une cérémonie de présentation de vœux du parti. Le dénominateur commun, c’est qu’à chaque manifestation, les orateurs et les participants réclament la candidature de Hery Rajaonarimampianina.

Reste à voir ce que décidera ce dernier, étant donné l’état de pauvreté dans lequel se trouve la population actuellement, ainsi que les graves problèmes délestages, d’inflation, d’insécurité, de vindictes populaires… qui ont marqué son mandat. Cela étant, ce genre d’appel est déjà une pratique courante pour justifier, par la suite, la candidature de la personne concernée.

Outre les réunions et les déplacements, les observateurs estiment que l’épouse du président est également sur le terrain et, sous couvert justement de ces difficultés sociales auxquelles doit faire face la population, a entamé des actions de distribution de produits de première nécessité, comme cela a été le cas vendredi dernier dans la capitale.

Le HVM n’est pas le seul à faire campagne avant l’heure. Le Tiako i Madagasikara (Tim) et son président Marc Ravalomanana qui, lui, est déjà candidat déclaré pour le prochain scrutin présidentiel, ne ménagent pas non plus leurs efforts pour faire parler d’eux et revigorer le parti.

Actuellement, Marc Ravalomanana effectue une descente dans la région Haute Matsiatra tandis que les membres du parti se réunissent dans chaque localité. Tel le parti Tim qui essaie de ramener les « brebis égarées ». Il faut noter par exemple, le retour sur la scène politique de Mamy Rakotoarivelo lors de la cérémonie de présentation de vœux du troisième arrondissement samedi dernier.

Dans tous les cas, on attend ce que va dire (ou pas…) la Ceni à propos de ces diverses manœuvres…

Rakoto

 

Les commentaires sont fermées.