Flash
Préc Suiv
Logo Free News

SECHERESSE DANS LE SUD : Les Américains allouent 2,7 millions USD d’aide supplémentaire

Le gouvernement américain a alloué 2,7 millions de dollars supplémentaires pour venir en aide à la population victime de la sécheresse dans le sud de Madagascar.

 

Le Premier ministre et l’ambassadeur des Etats Unis à Madagascar lors de la rencontre à Mahazoarivo, hier.

On ne le répétera jamais assez. Le gouvernement malgache ne peut vivre et survivre qu’avec l’aide des pays étrangers ou des bailleurs de fonds. Depuis belle lurette, le Programme alimentaire mondial (PAM), a lancé un appel sur l’urgence de la situation des milliers de citoyens en difficulté alimentaire dans le Sud de Madagascar. A cause de la famine due à la sécheresse qui frappe presque en permanence cette région de l’île, environ un million de personnes sont menacées d’une insécurité alimentaire grave.

Les sommets du Comesa et celui de la Francophonie sont passés, les fêtes de fin d’année également. S’en est suivie, la cérémonie de présentation de vœux présidentiels à Iavoloha où un repas pantagruélique a été préparé pour honorer les invités. Pendant ces différents événements, des milliards et des milliards d’ariary ont été dépensés. Or, l’Etat malgache n’a jamais daigné débourser le moindre centime pour venir en aide à cette population du Grand Sud de la Grande île, pourtant la situation dans cette partie australe de l’île n’est pas encore près de s’améliorer.

Pas plus tard qu’hier, c’est le gouvernement américain qui a fourni une aide à Madagascar pour faire face aux impacts de la sécheresse dans cette partie de l’île. Le montant de celle-ci s’élève à 2,7 millions de dollars. Et le gouvernement américain, par le biais de son ambassadeur ne manque pas de mentionner que « ce nouveau financement porte à plus de 39 millions de dollars la contribution totale du gouvernement américain pour l’aide alimentaire d’urgence au sud de Madagascar ».

Appel pour une déclaration d’urgence

Mais comme les dirigeants malgaches ne connaissent pas le sens du mot « ridicule » et la « honte » ou encore « urgence », c’est le gouvernement américain qui lance un « appel pour une déclaration formelle d’urgence » concernant la situation dans le sud de Madagascar. « Il y a encore presque un million de personnes désespérées qui n’ont pas assez à manger », dans cette région de l’île. Ce, avant d’ajouter qu’ « En ce moment, nous nous acheminons vers le milieu de la période de soudure et c’est la période durant laquelle la population souffre le plus ».

« Les parties prenantes doivent agir », a déclaré l’ambassadeur américain Robert Yamate lorsque la délégation qu’il a conduite s’est rendue au palais de Mahazoarivo pour remettre au chef du gouvernement cette aide supplémentaire. Et l’on espère bien que le Premier ministre, Olivier Solonandrasana Mahafaly a bel et bien entendu le message, à moins qu’il ne s’est pas endormi dans son fauteuil, comme à l’accoutumée, en écoutant le représentant du gouvernement américain.

La Rédaction

Les commentaires sont fermées.