Flash
Préc Suiv

Festival Donia : le Cofestin à pied d’œuvre

La machine des préparatifs est en marche. Le festival Donia entame sa 24e édition du 31 mai au 4 juin à Nosy-Be avec une programmation éclectique qui sort du lot.

La préparation est à 90% achevée. Malgré les nombreux problèmes auxquels a été confronté le festival tout au long de son quart de siècle, la volonté de partage et l’engagement des artistes participants,  mais  surtout l’acharnement des organisateurs figurent parmi les raisons qui ont permis que l’événement ait encore lieu cette année dans l’île aux parfums.

Le festival voit grand en invitant des artistes internationaux issus de Botswana, des Seychelles et de Maurice. Véritable dénicheur de talents, la scène de Donia fera la part belle aux jeunes pousses, comme Basta Lion Jior Shy, avec en prime les grosse pointures, en l’occurrence Fandrama, Daddi Love, Dahk’Man et bien d’autres.  « Nous nous réouissons que l’affiche du festival Donia soit devenue une véritable référence pour la diaspora en matière d’organisation d’événements outre nos frontières. A preuve, Basta Lion, une des révélations de cette édition, se consacre déjà à la préparation d’une prochaine tournée européenne », argumente Vincenzo Sanna, membre fondateur du Cofestin, organisateur du Donia depuis plus de 2 décennies maintenant.

Au-delà de cette programmation, les organisateurs du festival Donia lancent un regard particulier à l’endroit de personnes en situation de handicap. « A Nosy Be, la peur d’être rejeté amène la plus grande majorité de ces personnes à se cacher ou à éviter la société. Nous essayons, autant que faire se peut, d’apporter notre part à l’édifice », avance Amida Sanna, la marraine de l’association en faveur des personnes handicapées, faisant appel à la bonne volonté des institutions concernées.

Joachin Michaël

 

Les commentaires sont fermées.