Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Réchauffement sismique

Réchauffement sismique

Un grand nombre de prédictins troublantes, voire même apocalyptiques du monde se sont fait entendre

de par le monde et au pays en vue du nouvel an. Mais aucune des prophéties n’a mentionné que le 12 janvier 2017 vers une heure du matin, un tremblement de terre de  magnitude 5,9 sur l’échelle de Richter allait secouer la capitale et la région de Vakinankaratra.

S’attendre à tout moment à une coupure de courant fait maintenant partie des habitudes des Tananariviens, mais de là à être réveillé brusquement en plein sommeil par des fortes secousses, faisant vaciller de gauche à droite tous les meubles de la maison, autant dire qu’il y a de quoi semer la panique chez la population. Beaucoup de gens se sont précipités dans les rues, de peur que leurs maisons et immeubles ne s’écroulent.

On se demande même si ce séisme a un lien avec le changement climatique. Les scientifiques avancent que la fonte d’énormes masses de glace sur les parties les plus hautes de la planète provoque l’allègement de la croûte terrestre qui remonte en déclenchant des tremblements de terre un peu partout dans le monde. En résumé, le réchauffement climatique stimule les activités sismiques.

Et cela fait plusieurs jours que Dame pluie se fait désirer. La température est en hausse constante. Si la sécheresse est très menaçante dans le sud, elle guette maintenant la haute terre, notamment la capitale. Plusieurs lacs se tarissent, même le fleuve d’Ikopa semble à l’agonie.

Alors, le pire est passé ou le malheur est encore derrière nous ? Le changement climatique se fait sentir de plus en plus et la Grande île commence à en subir les conséquences. Peut-être qu’il est temps d’élaborer un plan de contingence contre le séisme au même titre que les cyclones et les inondations.

Andry Rabeson

Les commentaires sont fermées.