Flash
Préc Suiv

Jean-Max Rakotomamonjy : « La HCC est la seule habilitée à statuer…»

Les fêtes de fin d’année terminées, le président de l’Assemblée nationale a accepté d’apporter sa version des faits sur les affaires qui continuent à défrayer la chronique, en l’occurrence la question relative à l’opposition.

*Les Nouvelles : La place de l’opposition au sein de l’Assemblée nationale devient l’objet d’un conflit entre vous et le président du parti Malagasy Miara-Miainga (MMM). Où en est actuellement cette affaire ?

-Jean-Max Rakotomamonjy : La place de l’opposition est bel et bien stipulée dans l’article 78 alinéa 2 de la Constitution. Aussi, la décision finale revient à la Haute cour constitutionnelle. Elle est  seule habilitée à statuer sur cette question. J’ai déjà envoyé cette requête auprès de la HCC. Comme l’opposition, j’attends la décision sa décision pour pouvoir prendre ensuite les dispositions qui conviennent.

* Y avait-il une raison précise pour que vous décliniez à deux reprises la demande de rendez-vous de Hajo Andrianainarivelo ?

-Tout d’abord, je tiens à préciser que ceci n’est pas une affaire entre le président du MMM et moi-même, mais entre l’assemblée nationale et l’opposition. Pour ce qui est de ce rendez-vous que j’aurai à deux reprises manqué, j’ai ma version. Mais, j’ai déjà rencontré le président du MMM à deux reprises dans des cérémonies privées.

*C’est-à-dire…

-Effectivement, nous avons convenus d’une date. Un jour avant notre rencontre, j’ai contacté la HCC pour me fournir des informations qui me seraient utiles. Ma décision de renvoyer l’affaire entre les mains de la HCC tient lieu des renseignements qui m’ont été fournis. Aussi j’ai appelé le président du groupe parlementaire MMM pour l’informer que la rencontre sera  reportée à une date ultérieure en attendant le verdict de la Haute cour constitutionnelle.

*Une rumeur de session extraordinaire circule actuellement. Vous la confirmez ?

-Ecoutez, je l’ai dit et le répète à chaque fois. C’est l’Exécutif qui prend la décision d’une session extraordinaire au sein d’un conseil des ministres. S’il juge qu’une telle session est indispensable pour l’intérêt supérieur de la Nation, alors il convoque le Législatif. Et nous répondons présent à cette convocation. Pour l’heure, les députés sont retournés dans leur circonscription respective.

*Pour ce qui est d’un éventuel remaniement gouvernemental, vous en avez entendu parler ?

-C’est par le biais des journalistes que nous prenons connaissance de ces informations. On attend aussi, tout comme vous.

Propos recueillis par Nadia

 

Les commentaires sont fermées.