Flash
Préc Suiv

Entretien des infrastructures : l’Apipa dotée de 10 milliards d’ariary en 2016

En 2016, 10 milliards d’ariary ont été versés par l’Etat à l’endroit de l’Autorité pour la protection contre les inondations des plaines d’ Antananarivo (Apipa), pour la maintenance des infrastructures des plaines d’ Antananarivo.

Les infrastructures qui sont à la charge de l’Apipa comprennent les ouvrages et les équipements, destinés à la protection contre les inondations des plaines d’ Antananarivo. « Grâce à cette dotation, nous avons pu, entre autres, renforcer des digues du côté d’ Atsimondrano, procéder au curage des grands canaux d’évacuation d’eau, comme le canal d’Andriantany, le canal C3 ainsi que le canal GR », a indiqué, hier, le directeur général de l’Apipa, Philippe Rateloson.

Pour rappel, l’Apipa intervient dans les arrondissements de la municipalité d’ Antananarivo et les 35 communes des districts d’Atsimondrano, d’ Avaradrano et d’ Ambohidratrimo. Cette année, l’Apipa continuera à renforcer l’entretien des canaux pour un meilleur déversement des eaux.

Le débit des fleuves à 5m3/s

Une des attributions de l’ Apipa est aussi la gestion des irrigations des rizières des plaines d’Antananarivo, à savoir, l’ Ikopa, Mamba et Sisaony et ce, à travers les barrages et les ouvrages installés au niveau de ces fleuves.

Le débit suffisant en eau pour assurer les besoins d’irrigation est de 25 m3 par seconde, la capacité disponible actuellement n’est que de 5 m3. « Heureusement qu’on a misé sur le système rotatif au niveau des secteurs depuis le mois de juillet, en compensation de la baisse du débit qui était de 10 à 15 m3/s », a noté le DG de l’ Apipa. Ce qui a permis aux riziculteurs des plaines d’ Antananarivo de procéder actuellement à la moisson des « Vary aloha » et au repiquage du riz pour les « Vaky ambiaty » pour les autres.

Sera R

 

Les commentaires sont fermées.