Flash
Préc Suiv

Vœux à Iavoloha : des discours de complaisance

Les discours des orateurs d’Iavoloha, hier, ont été ponctués d’échanges d’amabilité et de satisfecits. Rien de concret sur l’avenir proche des Malgaches.

Des discours sans surprise en faveur du Président. A l’écoute des propos de chaque orateur, hier, à Iavoloha, à l’occasion de la présentation de vœux des Corps constitués, tout va bien dans le pays.  Que ce soit le Président de l’Assemblée nationale, le Président du Sénat, le Premier ministre ou encore le Chef de l’Etat, tous, dans leur discours ont énuméré les réalisations du régime. Les trois premiers, à coup de proverbes et d’envolées lyriques à la malgache dont le Président de l’Assemblée nationale en ont fait une spécialité, se sont succédé pour jeter des fleurs au Chef de l’Etat.  Les allocutions ont d’ailleurs pour mots clés plusieurs thèmes, tels que le Sommet du Comesa et celui de la Francophonie, la réussite de la conférence des bailleurs à Paris ou encore la réussite des sportifs malgaches au Mondial de pétanque.

Ces phrases ont résonné comme des chants de louange à la gloire du chef de l’Etat. Le numéro un de la Chambre haute Honoré Rakotomanana a même évoqué «la belle voix» de ce dernier. «Malgré les divers obstacles, vous avez su gérer la situation», a pour sa part chantonné le premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana. Chacun a ainsi profité de son temps de parole pour énumérer les réalisations de son département ou encore pour faire quelques doléances.

Eloges et réalisations

Le chef du gouvernement a par exemple fait la liste des prouesses de son gouvernement, particulièrement sur le plan social et l’insécurité. Plus de trois millions de kits scolaires distribués, près de trois cent mille élèves bénéficient d’une cantine scolaire, 425 dahalo appréhendés, 946 titres fonciers régularisés, le chef du gouvernement n’a pas lésiné sur les détails. De son côté, le président du Sénat, hormis ses louanges à l’endroit du chef de l’Etat souhaiterait la mise en place d’un fonds spécial de solidarité cette année. Celui-ci pourra garantir la paix et la sécurité mais également la réconciliation.

Et même le vice-doyen du Corps diplomatique y est allé de son couplet en évoquant  les succès enregistrés au cours de l’année 2016 grâce aux titres mondiaux de Boxe chinoise et de pétanque. «Ces champions que nous admirons ont porté haut les couleurs du pays et la Nation malgache en est très fière», a-t-il indiqué. Il a aussi félicité le Premier ministre Olivier Mahafaly d’avoir été choisi parmi les lauréats du prix Nelson Mandela 2016 «au regard de sa vision louable en faveur de la paix et du développement de Madagascar et du Continent africain».

En tout cas, ces visions semblent loin du lot quotidien des Malgaches. «Spectacle triste et pitoyable. D’un côté, des hauts dignitaires, des politicards et des politiques qui festoient, des discours de satisfecits et d’auto satisfecits mal placés. D’un autre côté, un peuple affamé, en totale perdition, en perte de repère et livré à lui-même. C’est cela le spectacle vu à Madagascar aux premières lueurs de la nouvelle année», se désole une personnalité bien connue sur les réseaux sociaux.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.