Flash
Préc Suiv

« La cinquième colonne »

La messe est dite à Iavoloha. A maintes reprises, dans son discours, Hery Rajaonarimampianina a dit tout haut ce que les gens pensent tout bas. Au Palais, il y a de la tension dans l’air. En fait, nul besoin de lire à travers les lignes, d’ailleurs les métaphores et les proverbes bien malgaches utilisés par le chef  de l’Etat coulent de sens qu’au sein même du parti et de la République, il existe un troisième larron. En terme plus clair, il s’agit d’un traître opportuniste. Un ennemi venu du palais qui, à interpréter les dires du chef de l’Etat, prépare un coup de Jarnac.

2017, sensé être l’année de développement  au sens propre selon les souhaits et les vœux du régime, s’annonce déjà pleine de péripéties en tout genre. D’après l’opinion publique, la hantise du pouvoir, plus précisément de la présidentielle est à l’origine de ce malaise politique au cœur même du régime. Apparemment, quelqu’un veut devenir calife à la place du calife. Et autant constater que cela se traduit comme un acte de traitrise pour le chef de l’Etat.

Reste à savoir si la mise en garde de Hery R,  à l’encontre des visées, est un signe manifeste qu’il y aurait prochainement un clash politique en haut lieu. Est-ce à commencer par un large remaniement imminent au sein de l’Exécutif ? Une pratique courante dans le dessein de constituer une nouvelle équipe et par ricochet de débarrasser le parti et l’Exécutif de cette «cinquième colonne».

Même si Hery R ne faisait pas allusion au changement du gouvernement qui commence à défrayer la chronique à l’heure actuelle, l’opinion publique pense que tôt ou tard, le remaniement est inéluctable.

Andry Rabeson

 




Vous devez être connecté pour poster un commentaire Se connecter