Flash
Préc Suiv

Abandon scolaire : la cantine a sauvé le Sud

Abandon scolaire : la cantine a sauvé le Sud

Une nette régression de l’abandon scolaire est actuellement constatée dans les écoles primaires publiques (EPP) des régions victimes de la sécheresse dans le Sud.

«Si plusieurs abandons ont été constatés pendant la dernière année scolaire, une douzaine seulement est enregistrée cette année», a témoigné le directeur de l’EPP d’Ampary, Maharavo, de la commune d’Anjapaly, district de Tsihombe. Et ce, grâce à la présence de la cantine scolaire, en général à raison de quatre fois par semaine. Selon ce dernier, les abandons récents sont dus à la migration des parents pour fuir la sécheresse et qui ont emmené avec eux leurs progénitures.

La distribution des repas s’effectue à 9h 30, si les cours commencent à 8h30 et se  terminent aux environs de midi. D’après les explications recueillies sur place, une telle initiative a été prise car la majorité des élèves n’ont que la cantine scolaire comme repas valable toute la journée. «Bon nombre d’entre eux s’amènent le ventre vide le matin», a témoigné le directeur de l’EPP d’Ampary.

Toutefois, malgré cette amélioration, la recrudescence des abandons scolaires est aussi à constater dans les écoles secondaires, plus précisément à partir des CEG. D’où le souhait des habitants de cette contrée du Sud de voir l’extension de la cantine scolaire au niveau des établissements secondaires.

Sera R

 

Les commentaires sont fermées.