Flash
Préc Suiv

Ordures : Andralanitra fait vivre 300 familles

Ordures  : Andralanitra fait vivre 300 familles

Au cours d’une descente effectuée la semaine dernière par la Commune urbaine d’ Antananarivo (CUA) et du Service autonome de maintenance de la ville d’Antananarivo (Samva) à Andralanitra, il s’avère que 300 familles vivent de la récupération des ordures. Ces ménages vivent effectivement de la vente de  ferrailles et d’engrais dans la décharge.

Malheureusement, dans la plupart des cas, ils sont obligés de brûler les ordures  pour se procurer de l’engrais et de soutirer facilement en même temps les résidus de fer. Ce qui dégage une fumée nocive et nauséabonde, empestant l’environnement et entraînant la grogne des riverains. Face à cette situation, la CUA envisage de sortir un arrêté municipal interdisant désormais l’accès d’  Andralanitra à ces familles. Une intention partagée avec le représentant du père Pedro qui est venu sur les lieux sur invitation.

En contrepartie, la CUA envisage de dresser sur les lieux un recyclage des  déchets dans les normes. D’après la municipalité de la ville d’ Antananarivo, des démarches et des conventions sont en cours pour la réalisation de ce projet. En attendant, des mesures seront prises dans l’immédiat afin de compenser les revenus des familles qui vivent des décharges publiques d’Andralanitra, selon la CUA.

Sera R

 

Les commentaires sont fermées.