Flash
Préc Suiv

Lova Nantenaina : être réalisateur, un rêve devenu réalité

Lova Nantenaina  : être réalisateur, un rêve devenu réalité

Lova Nantenaina est un réalisateur qui brille dans le monde du 7e art, que ce soit national ou international. Il est devenu célèbre depuis son film documentaire « Ady gasy », lancé en 2014. Mais qui est exactement ce réalisateur ? Comment a-t-il fait pour arriver à ce stade ?

Un homme issu d’une famille simple, Lova Nantenaina a grandi dans la capitale. «Le cinéma, je l’ai connu dans la cour de l’école publique d’Analamahitsy. De grands films y ont été projetés tels que «La grande vadrouille» a-t-il raconté. Depuis, sa passion a commencé à fleurir et lors de son anniversaire, le meilleur comme il le dit, il a assisté à une projection de cinéma à Anlakely avec le film «Police Académie». «Mais je n’ai jamais pensé devenir réalisateur un jour», a-t-il répliqué.

Le déclic

En 1999, il a continué ses études en France, en choisissant l’option Sociologie et Humanitaire. De retour au pays en 2003, le goût de l’investigation a pris le dessus. Il est devenu journaliste du quotidien Les Nouvelles. Cependant, en 2005, il a décidé de continuer ses études en s’orientant vers l’Informatique et communication à La Réunion.

«L’école nous a demandé un jour de réaliser un film documentaire et depuis, ce métier me passionne», a-t-il ajouté. Il a alors intégré l’école publique de cinéma de Toulouse (l’Esav).  «Au début, c’était un rêve inaccessible mais quand l’Escav de Toulouse a accepté ma candidature, j’étais aux anges», a souligné notre interlocuteur.

Endemika films

A partir de ce moment-là, plus précisément en 2008, il a commencé à autoproduire des courts-métrages avec le soutien d’Eva Lova, sa femme, et Candy Radifera. Le trio a ensuite créé Endemika films, une société de production spécialisée dans le cinéma malgache. La plupart de ses produits cinématographiques mettent en vedette des enfants. Comme son dernier et actuel projet intitulé «A  toi de jouer».

A toi de jouer : promouvoir les jeux des enfants

Le projet actuel de Lova Nantenaina est de réaliser une série de documentaires éducatifs intitulés «A toi de jouer ». Ecrit, il y a un an, le film est encore en phase de production. Mais, Lova Nantenaina essaie de le terminer en ayant un seul objectif, celui de donner envie aux enfants du monde entier de jouer à des jeux des enfants malgaches.

C’est au fait un projet de film «transmédia». Une méthode de développement d’œuvres de fiction à travers les médias qui assurent l’interactivité entre les spectateurs et le réalisateur. «Il suscitera une interaction entre les enfants qui regardent le film et ceux qu’on filme. Il y aura donc un site spécial qui accueillera les autres jeux qu’on n’a pas pu filmer», a-t-il expliqué. L’idée vient de sa conviction que l’enfant qui fabrique ou invente lui-même son jeu sera plus épanoui que l’enfant à qui l’on achète le tout fait.

«A toi de jouer» participe ainsi à un crowdfunding sur le site de Helloasso. C’est-à-dire,  un financement participatif qui permet aux internautes externes de contribuer à la réalisation du film. Si le seuil visé est de 4 000 dollars, actuellement, plus de 1 000 dollars ont été collectés et il lui reste encore 57 jours pour accueillir le don.

Cependant, une grande partie du travail a déjà été accomplie, à savoir l’écriture, le tournage, le montage, la partie animation, il ne reste plus que la postproduction, plus précisément la finition du film. «Nous espérons le présenter bientôt», a conclu le réalisateur.

Son palmarès

« Ady Gasy, The Malagasy Way »

– Grand prix Eden du meilleur documentaire au festival Lumière d’Afrique (Besançon)

– Prix Fé net océan Indien au Festival du Film International d’Afrique et des îles (Le Port, La

Réunion),

– Aide à la post-production à IDFA Bertha Fund (Amsterdam)

– Aide à la Post-production à Final cutin in Venice 2013 (Mostra de Venise)

– Aide à la Post-production à Vision Sud-Est de la Coopération Suisse

– Mention spéciale du jury documentaire au Festival Quintessence 2015 (Bénin),

– Mention spéciale du Jury au Festival international du cinéma d’Alger,

– Mention spéciale du jury jeune au Festival du Cinéma d’Afriques d’Anger

– Mention spéciale au Festicab 2015 – Festival International du Cinéma et de l’Audiovisuel du Burundi

« Avec presque rien… »

– Prix du développement durable 2015 au Festival Vues d’Afrique de Montréal.

– Prix du public au FIFIG 2013 au Festival International du Film Insulaire de Groix

« Conter les feuilles »

– Zébu d’or aux Rencontres du film court

« 2 euros à Madagascar »

-Mention spéciale du jury du Festival étudiant du film court 2007 qui avait pour thème « Tohu-Bohu »

Sa filmographie

– Projet «A toi de jouer», série documentaire jeunesse, 8 x 13 min, production Adala Films et

Endemika Films. Co-écriture, casting et tournage du pilote. Pilote en cours de post-production. (2015)

«Ady Gasy, The Malagasy Way», documentaire, 84 min. (2014)

– «Avec presque rien…» documentaire, 52 min. (2013)

–  «Conter les feuilles» co-réalisation Lova Eva, fiction, 4 min 30.(2012)

– «Le Rouge du Paradis» fiction, 18 min 30. (2009)

– «Petits Hommes», documentaire, 35 min.(2008)

– «2 euros à Madagascar», documentaire, 6 min. (2007)

«L’envers du décor – lettre à mon frère», documentaire, 17 min. (2007)

Holy Danielle

Les commentaires sont fermées.