Flash
Préc Suiv

Rizicole : les techniques de production à améliorer

L’Afrique a besoin de 12 millions de  tonnes de riz par an, d’une valeur de près de 5 milliards de dollars pour satisfaire le besoin local du continent. C’est ce qui est sorti de la réunion du conseil d’administration du Centre africain du riz (AfricaRice) à Kampala (Ouganda), la semaine dernière, à laquelle une délégation malgache a assisté.

Pour le cas de Madagascar, la Grande île est sur le point d’atteindre l’autosuffisance en termes rizicole, affirment les responsables du ministère auprès de la Présidence, chargé de l’Agriculture et de l’élevage. Car, selon les chiffres émanant de ce département, plus qu’un écart de 10% est constaté entre la production rizicole malgache et le besoin de l’ensemble de la population.

«Les pays membres de l’AfricaRice misent beaucoup sur les semences pour assurer la hausse de la production rizicole. Madagascar devrait plutôt se pencher sur la productivité à travers l’amélioration des techniques rizicoles vu que le Centre national de la recherche appliquée au développement rural (FOFIFA) a déjà introduit plus d’une centaine de variétés de semences améliorées jusque-là», a précisé une source auprès du ministère de l’Agriculture.

Notons que la production rizicole à Madagascar s’élève à 3,6 millions de tonnes par an et la Grande île importe près de 200 000 tonnes de riz chaque année.

Riana R.

 

Les commentaires sont fermées.