Flash
Préc Suiv

Sucrière : renforcement des unités de production

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement du secteur sucrier, l’Union européenne a financé le projet « Appui à la transformation semi-industrielle de la canne à sucre à Madagascar ». Ce programme tourne autour de quatre axes, à savoir la mise en place de trois unités semi-industrielles pilotes de canne à sucre avec des opérateurs privés, la mise en place de pépinières, la formation des acteurs de la filière et des services d’appui et la dissémination du modèle économique du projet à travers le pays.

Trois opérateurs se lancent actuellement dans ce défi de taille. Le premier va s’implanter à Mahajanga-II, le deuxième à Amboasary-Sud et le troisième à Mahatalaky-Taolagnaro. Le ministère de l’Industrie et du développement du secteur privé (MIDSP) a lancé à cet effet à Mahatalaky, les 26 et 27 mai derniers, le projet « Appui à la transformation semi-industrielle de la canne à sucre à Madagascar ».

Dans ce projet, la phase de mise en place de 33 hectares de pépinières au niveau de chaque promoteur est terminée. Mais chacun devra encore développer 33 autres hectares au niveau des planteurs afin de vulgariser la culture de la canne à sucre et appuyer la création d’emplois dans les villages où sont implantés les projets. Pour ce faire, des actions multiformes de promotion et d’incitation des acteurs économiques à investir dans le secteur ont été menées par le ministère à travers le CMCS et en collaboration avec l’Onudi.

En termes de production, chaque unité possède une capacité de traitement moyenne de 60 tonnes de canne par jour. Les usines seront autonomes énergétiquement et produiront en moyenne 5 tonnes de sucre blond amorphe ou en brique et des produits dérivés tels que du rhum de qualité commercial. Ce programme devrait profiter à 5 000 ménages qui pourraient approvisionner chaque jour chaque unité de production.

La cérémonie de lancement de ce projet a été précédée d’un atelier d’échanges organisé conjointement par le ministère et le Centre malgache de la canne et du sucre (CMCS), avec l’ensemble des parties prenantes locales impliquées par le développement socioéconomique local (STD, secteur privé, représentant du Sim, partenaires de développement). L’événement a été placé sous le thème « L’approche par la chaîne de valeur, pour le développement de l’industrialisation rurale ».

Arh.

 

Les commentaires sont fermées.