Flash
Préc Suiv

Incendie à Isotry : la CRM au chevet des victimes

Incendie à Isotry  : la CRM au chevet des victimes

Face aux risques et problèmes affectant les victimes de l’incendie du marché d’Isotry, notamment la jouissance des droits des enfants en matière d’éducation, de santé, la Croix-Rouge Malagasy (CRM), en collaboration avec la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA), a organisé depuis vendredi dernier  des séances de soutien psychosocial pour les accompagner, via le projet «Mendrika». Et ce, pour une durée de cinq jours. «L’objectif de ce soutien est d’offrir une réadaptation morale des sinistrés par le biais d’un soutien psychosocial pour atténuer leur souffrance», a expliqué une technicienne psychosociale de la CRM, Hanta Rajaonarivelo.

A part l’installation d’une tente dans l’enceinte des locaux de la BMH d’Isotry, en guise de lieu d’écoute individuelle, des équipes mobiles de volontaires qualifiés de la CRM, en matière de soutien psychosocial, se sont déplacés sur les lieux pour rencontrer des familles et des personnes victimes de l’incendie, cela dans le but d’une approche collective.

Pour rappel, un grave incendie s’est déclaré au marché d’Andrianjaka à Isotry dans  la nuit du 15 mai dernier. 75% des 404  stands de ce marché ont été touchés par l’incendie, soit 300 marchands déclarés sinistrés. Malgré l’annonce de la municipalité de reconstruire en 3 mois les boutiques, les victimes ont refusé de quitter les lieux, et ont commencé depuis vendredi dernier les travaux selon leur propre moyen de bord. «Nous ne pouvons pas attendre 3 mois, car nous avons des bouches à nourrir», s’est indigné une victime. Une initiative à laquelle la municipalité n’est pas tout à fait d’accord, car selon elle, ce délai est nécessaire pour que les infrastructures à mettre en place soit dans les normes, afin d’éviter qu’un tel drame se renouvelle. «Ce n’est qu’une excuse pour nous déloger indirectement», répliquent de leur côté les marchands.

Sera R

Les commentaires sont fermées.