Flash
Préc Suiv

Lutte contre la pauvreté : le Pnud et le Mep, ensemble

Une mission d’évaluation de projet de développement mis en œuvre par le ministère de l’Economie et appuyé par le Pnud est actuellement à Morondava. Elle constate de visu les impacts positifs des actions menées jusqu’ici auprès de la population.

 Contribuer à la lutte contre la pauvreté, concourir à l’atteinte des objectifs définis par le Plan national de développement (PND), viser l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD), autant d’objectifs qui marqueront le programme de Planification du développement secteur privé et emploi (PDSPE) appuyé par le programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et mis en œuvre par le ministère de l’Economie et de la planification (Mep) depuis juin 2015.

Une délégation conduite par le représentant-résident adjoint du Pnud à Madagascar, Marie Dimond, ainsi que le Mep représenté par son directeur de cabinet Honoré Folozara, a entrepris  une descente sur terrain afin de constater de visu l’avancement dudit programme dans la région Menabe.

Engagement sincère

Des impacts positifs ont été observés dans les activités spécifiques en vue de réduire la pauvreté dans les villages-sites de Kirindy, Bekonazy, et Andranomena, dans la commune rurale de Bemanonga. « Je constate que des efforts sont entrepris et je m’engage personnellement à superviser les actions et à porter assistance aux responsables afin que les objectifs soient atteints. Le Pnud prend à cœur sa mission dans le développement communautaire », a déclaré le chargé de programme du Pnud, Marie Dimond, qui entame sa première descente sur terrain dans la région Menabe, après sa nomination à ce poste en janvier dernier.

Le PDSPE définit plusieurs activités dont la contribution à la réduction de la pauvreté par la promotion de l’emploi des jeunes (Crepej), en partenariat avec le Bureau régional de l’emploi (BRE) et le BIT. L’appui à la Maison des jeunes de Morondava dans le cadre du projet d’appui à la jeunesse intervient dans cinq zones, à savoir Ambovombe, Farafangana, Manakara, Toliara et Morondava.

Il permettra également de renforcer les moyens de subsistance durable dans 42 fokontany des cinq communes rurales des districts de Morondava, dont Belo-sur-Tsiribihina et Mahabo, en partenariat avec Louvain Coopération. Cette activité comprend le diagnostic communautaire, la structuration des communautés, le renforcement de capacités des producteurs, concrétisé par la mise en place de deux groupements villageois d’épargne communautaire (Gvec) et encadré par les volontaires de Nations unies.

La création d’activités génératrices de revenus dans le cadre de la promotion de la filière tourisme notamment la sculpture, et la création d’une boutique pour la commercialisation dans le village de Bekonazy ont marqué ce programme qui bénéficiera à 20.000 personnes dans cinq régions de Madagascar.

Nadia

 

Les commentaires sont fermées.