Flash
Préc Suiv

Kick boxing : la sélection nationale en gestation

Kick boxing : la sélection nationale en gestation

Parfois, on reprend les mêmes et on recommence. Une expression qui ne plaît pas toujours à plus d’un combattant. Cette fois, la Fédération malgache de kick boxing et disciplines associées (FMKB & DA) est en train de préparer l’accouchement de la liste des membres de la sélection nationale…dans les règles de l’art.

Et l’évaluation de chaque tireur se fera donc sur le ring. Ainsi, les crèmes de la discipline malgache seront réunies le temps d’un Gala de kick boxing qui se déroulera le 1er mai prochain, au gymnase couvert de Mahamasina, organisé par le club Lion Force, sous l’égide de la FKMB & DA. Des duels dans la classe A et un tournoi à 4 dans les moins de 57 kg seront à l’affiche.

Johane Beauséjour à l’assaut de Perth    

Pour ce qui est des combats pros, Madagascar n’a rien à envier à la performance de nombreux pays, ayant dans ses rangs les plus grands pratiquants de boxe pieds-poings à l’image de Sévérin Mamonjisoa qui a brandi la ceinture Aska, Ramahery qui s’est incliné dignement lors du dernier combat de défi à Saint-Denis, ainsi que l’expatrié malgache, Johane Beauséjour, qui brille de mille feux aussi bien en muay thay qu’en kick boxing. Johane Beauséjour sera encore sous les feux des projecteurs, le 21 mai prochain, à l’occasion du Nemesis 11 Fight Night qui se déroulera à Perth, Australie.

Il y représentera le club français Red’s Team et découvrira pour la première fois un style de boxe «très agressif et très rugueux» selon les techniciens hôtes de la compétition. «Les boxeurs australiens font toujours d’un ‘’fighting spirit’’ à toute épreuve. C’est une véritable rencontre avec un grand enjeu pour lui», ont-ils déclaré.

Le boxeur d’origine malgache affrontera Toby Smith en muay thai chez les -74 kg pendant le WKN international fight (5 x 3 mn) avant de rejoindre le ring malgache pendant l’évènement organisé par la World kick boxing network qui aura lieu bientôt à Antananarivo.

Rojo N.

Les commentaires sont fermées.