Flash
Préc Suiv

Réinsertion de jeunes filles  : réouverture du centre « Akany Avoko »

Réinsertion de jeunes filles  : réouverture du centre « Akany Avoko »

Le centre d’accueil «Akany Avoko» de Faravohitra est de nouveau opérationnel. Ce centre s’occupe de la réinsertion de jeunes filles mineures condamnées par la justice, par le biais des juges d’enfants, ou en situation de délinquance comme les fugues et autres cas similaires, bref des jeunes filles vulnérables dont la majorité sont issues de familles défavorisées.

Fermé au mois de juin 2015, ce centre a pu rouvrir ses portes officiellement, hier, grâce à l’intervention du bureau de la Confédération des églises protestantes de Madagascar (FFPM), qui a nommé comme nouveau directeur Ivelohanta Razafindrasoa. Les principes d’éducation du centre reposent sur le respect des valeurs spirituelles, morales et physiques, sans oublier le respect des droits de l’homme, notamment les droits des enfants.

Les pensionnaires d’«Akany Avoko» bénéficient d’une formation professionnelle afin de faciliter leur réinsertion sociale. Ce qui n’empêche pas le centre d’offrir également l’opportunité de continuer leurs études à celles qui ambitionnent de décrocher un diplôme. D’une capacité d’accueil de cinquante personnes, le centre héberge 16 pensionnaires depuis sa réouverture. Au minimum, la durée du pensionnat est de deux ans, mais cela peut s’étendre au-delà, selon le cas social ou le cas pénal de la pensionnaire. La décision appartient aux responsables du centre qui jugent si sa protégée peut désormais voler de ses propres ailes ou non. Si le cas se présente, les responsables du centre peuvent intervenir auprès des parents ou des juges d’enfants.

«Notre ambition est de faire de l’« Akany Avoko»  un centre-pilote en termes de développement et d’éducation», a confié Ivelohanta Razafindrasoa.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.