Flash
Préc Suiv

Tsy lefy, tsy resy…

Tsy lefy, tsy resy…

Mbola ho ela angamba. Tsy tena mbola tafarina ary mbola miaina tanteraka anaty fahantrana ny firenena malagasy ankehitriny. Eny, fa na efa tafajoro nandritra ny roa taona aza ny Repoblika fahefatra.

Inona marina lehiretsy no mampihisatra ny fampandrosoana eto amin’ity Madagasikara malalantsika ity a? Raha ny hita maso sy ny azo tsapain-tanana aloha, tsy mbola misy mandeha araka ny tokony ho izy ny fitantanana ny firenena, hatreto. Raha tafatsangana ny Antenimeram-pirenena, nisy ny tsy fitovian-kevitra teo amin’ny samy depiote ka nahatonga korontana, sns. Mitovy tsy misy valaka amin’izay ihany koa ny eny anivon’ny Antenimieran-doholona, etsy Anosy. Hatramin’izao, tsy mbola hita soritra hatreto ny fametrahana ny birao maharitra ary mbola mitohy hatrany ny fitoriana eny anivon’ny fitsarana avo mikasika ny fanafoanana ny fifidianana loholona farany teo iny.

Etsy andaniny, lasa resabe etsy sy eroa ihany koa ny hoe famarotana tany amin’ireo vahiny. Iza ireo vahiny ary iza ireo mpamarotra ny tanin’ny Malagasy? Tsy mbola nisy ny fanazavana mahakasika io resaka io. Samy tsy te ho tompon’antoka amin’izany mantsy na ireo mpitondra na/sy tompon’andraiki-panjakana na ireo izay hoe “nividy”.

Fa ny tena mahavalalanina, ny mikasika ny raharaha andramena. Efa hatry ny fotoan’ny tetezamita no nisian’ny fanenjehana ireo mivarotra an-tsokosoko sy mpitrandraka ary mpanondrana ity harem-pirenena ity. tsy mbola nahitam-bahaolana izany hatramin’izao. Milaza ny tsy hilefitra amin’ny fivarotana sy fanondranana an-tsokosoko ireo andramena ny praiminisitra, toa tsy hita akory anefa izay vokany. Zary lasa tsianjery “masiso” sisa ilay fitenana isaky ny mandray “micro” sy mitafa amin’ny mpanao gazety.

Fa ankoatra izay, mbola misy ihany koa ny tsimatimanota eto amin’ny firenena ka mbola manao ny fomba fanaony hatrizay. Izy ireo izany angamba ilay tsy lefy sady tsy resy e!

Miary Narindra

Une réponse à "Tsy lefy, tsy resy…"

  1. RAJAOSSERA  25/02/2016 à 18:07

    Je voudrai réagir à l’article dans le journal Taratra d’aujourd’hui 25 février 2016 sur la langue maternelle. Tous les grands pays ont fait l’enseignement dans leur langue maternelle ou nationale, citons Les Etats-Unis, le Japon, la France, La Chine, …. et Madagascar qui tient la queue de la file des pays pauvres? Certaines personnes qui prônent l’Education pour tous pensent qu’il serait meilleur de tenir le Français comme langue d’enseignement officiel à Madagascar. Mais c’est tout à fait le contraire! Si on veut que tous les enfants malgaches scolarisables soient en classe, on doit revenir à l’enseignement en malagasy d’abord du préscolaire à la classe de 10è ou 9è. Cela n’empêche d’introduire petit à petit le français et l’Anglais. Tous les pays développés, les technologies tournent plus vers l’utilisation de l’Anglais plutôt que le français, il suffit d’aller à l’Unesco Paris et vous verrez que presque tout le monde y parle l’Anglais. Donc je pense c’est de la folie de s’obstiner sur le français. On y est depuis 1960, mais aucun progrès sur l’éducation à Madagascar, A bon entendeur, salut.

Les commentaires sont fermées.