Flash
Préc Suiv

Manifestation des marchands de rue : le pire évité de justesse à Analakely

Manifestation des marchands de rue : le pire évité de justesse à Analakely

Les marchands ambulants d’Analakely sont redescendus dans la rue, hier afin de manifester leur mécontentement contre la procédure d’assainissement décidée par la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA).

Les échauffourées ont éclaté entre les manifestants et les agents de la police municipale. Un marchand a été blessé suite à une course-poursuite. D’après les témoins oculaires, cette manifestation a failli dégénérer suite à l’entrée en lice de quelques politiciens. Tenir une grève à l’aube de la commémoration du 7 février 2009 n’est pas du tout fortuit. La manifestation d’hier a failli tourner au vandalisme car les rumeurs ont circulé selon lesquelles un véhicule appartenant à la police municipale a écrasé à mort un marchand.

La nouvelle a fait le tour des réseaux sociaux, appelant ainsi la population à ne pas accepter les actes violence perpétrés à l’encontre de cette population qui se débat dans la pauvreté. Cependant, l’appel n’a pas eu l’effet escompté car un démenti a tout de suite été partagé sur les réseaux sociaux, informant qu’aucun mort n’est à déplorer et que le blessé a été hospitalisé. Mais la marche effectuée par les marchands ambulants s’est dispersée sans aucun incident majeur et sans que les agents des forces de l’ordre présents massivement sur les lieux n’aient eu recours aux gaz lacrymogènes.

A noter que les magasins environnant le lieu de manifestation ont préféré fermer boutique de peur d’un remake du « lundi noir ».

Les responsables auprès de la CUA n’ont fait aucun commentaire sur le sujet, par contre le préfet de police tiendra une conférence ce jour à Ankadilalana.

Haja R.

Les commentaires sont fermées.