Flash
Préc Suiv

Enseignants Fram : 50.000 recrutements en cinq ans

Enseignants Fram : 50.000 recrutements en cinq ans

L’Etat honore son engagement en faveur de l’amélioration de la qualité de l’éducation, à travers entre autres la continuité du recrutement des enseignants non-fonctionnaires (ENF/Fram). 50.000 enseignants seront recrutés sur une  période de cinq ans, soit jusqu’en 2018.

Les nouvelles recrues, au titre de l’année 2014, ont déjà rejoint leur poste respectif. Celles de 2015 sont en train de conclure leur contrat. Les 1.148 nouvelles recrues de la direction régionale de l’Education nationale (Dren) d’Analamanga se sont vu délivrer leur contrat de travail, hier à Faravohitra, à l’occasion de la cérémonie d’inauguration des infrastructures nouvellement réhabilitées au sein du Lycée Jules Ferry.

Ayant honoré de sa présence cette cérémonie, le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina a souligné que « l’objectif consiste à insérer tous les enfants en âge scolaire dans le système éducatif. Pour relever un tel défi, l’Etat fait de son mieux pour concrétiser la gratuité de l’enseignement. Mis à part le recrutement des enseignants Fram, la dotation de kits scolaires et les cantines scolaires sont autant de mesures prises pour permettre l’allégement des charges des parents ». Durant cette année scolaire en cours, plus de 300.000 élèves à travers le pays bénéficient du programme cantine scolaire.

Transparence

Le recrutement d’enseignants se fait dans la totale transparence. Néanmoins, pour renforcer la lutte contre la corruption, « de nouvelles dispositions, basées sur une approche au niveau local, seront prises pour cette troisième vague de recrutements », a indiqué le ministre de l’Education nationale, Paul Rabary. Les nouvelles recrues seront rassemblées dans les Circonscriptions scolaires (Cisco), qui établiront la liste des plus méritants avec les autorités locales à l’instar des chefs de district, des élus, des chefs Cisco… « Une telle mesure permet d’accélérer le processus, car il n’y aura désormais plus de liste provisoire, mais surtout d’éviter  toute supplantation, susceptible de remettre en cause la transparence et la méritocratie, leitmotivs de ces recrutements », a souligné le ministre de tutelle.

Pour cette troisième vague de recrutements, des quotas spécifiques seront accordés aux directeurs d’école, ainsi qu’aux enseignants âgés de plus de 45 ans, qui ont servi l’Education nationale depuis des années en tant que maîtres Fram.

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.