Flash
Préc Suiv

Du lourd

Du lourd

Mandat. Il est des prises de position qui, en fonction de la personnalité ou de l’organisation qui parle, font tout de suite l’unanimité. D’autres cependant, selon les étiquettes affichées à travers les médias ou par des observateurs se disant « experts », divisent. Le président tchadien Idriss Déby Itno se trouve dans cette posture aujourd’hui. Ce dernier a, en effet, critiqué ouvertement ce qu’il appelle la politique du deux poids deux mesures de la Cour pénale internationale sur le continent africain. Mais sa critique passe mal aux yeux de certains… critiques issus notamment de l’Occident qui apparemment ont aussi des choses à dire sur son mandat. Le nouveau président de l’Union africaine avait pris le pouvoir en 1990, par la suite il a remporté tour à tour les élections présidentielles de 1996, 2001, 2006 et 2011. Et dire que le premier tour de la future présidentielle du Tchad est prévu le 10 avril 2016 prochain…

De Cuba à Paris en passant par Rome. Depuis le déplacement du Pape François à Cuba, le changement s’accélère de plus en plus. Il semble d’ailleurs que la reprise, en décembre 2014, des relations diplomatiques avec les Etats-Unis, marquant la fin d’une « guerre froide tropicale » qui aura duré un demi-siècle, ait fait tache d’huile. A cet effet, selon la presse hexagonale, avec l’arrivée de Raul Castro en terre française, c’est la première fois depuis 21 ans qu’un président cubain effectue une visite officielle en France. Il semble par ailleurs que ce déplacement vienne consacrer la nouvelle relation entre Cuba et le monde occidental, dans la foulée du rapprochement du premier avec les Etats-Unis et l’Union européenne. En tout cas, avant cela, la France a également reçu la vite d’une autre personnalité dont le poids sur la carte géopolitique mondiale reste à déterminer. Il s’agit du président iranien, Hassan Rohani. C’est que quelque part, dans le monde où nous vivons actuellement, tout le monde a compris qu’il est inutile de se replier sur soi-même, de vivre en vase clos.

Du foot. Guardiola à Manchester, c’est l’info du moment pour les férus de ballon rond. Il est de plus en plus clair que la cour acharnée de Manchester City auprès de Pep Guardiola va enfin déboucher sur un mariage. En effet, le club anglais a officialisé lundi l’arrivée cet été pour les trois prochaines saisons de l’entraîneur espagnol, convoité par les meilleurs partis d’Europe. Il semble d’ailleurs que cela faisait plusieurs années que City draguait le Catalan de 45 ans et tournait autour de ce dépositaire de l’âme du FC Barcelone et pur produit de la Masia. En tout cas, si Manchester City peut désormais éclaircir son avenir pour renforcer son aura au  niveau européen, les Anglais, eux, peuvent se frotter les mains d’avoir pu réunir les plus grands entraîneurs du monde.

Haja R.

Les commentaires sont fermées.