Flash
Préc Suiv

Limogeage au sein de la CUA  Un délégué  porte l’affaire en justice

La série de cauchemars n’en finit pas pour la première magistrate de la ville des Mille. Alors que les problèmes liés à l’enlèvement des ordures ménagères et le bras de fer entre la commune urbaine d’Antananarivo (CUA) et les marchands ambulants ne sont pas encore résolus, voilà que surgit un autre problème de leadership au sein de la municipalité.

En effet, le délégué au maire du deuxième arrondissement d’Antananarivo, Hantarisoa Ranaivoson, ainsi que ses assistants ont déposé une requête en annulation de la décision prise par Lalao Ravalomanana auprès du tribunal administratif. Ce délégué s’est plaint à la presse locale de la décision arbitraire dont elle et son équipe sont victimes. En effet, la décision de son limogeage lui est parvenue le 7 janvier dernier sans aucune raison valable.

Hantarisoa Ranaivoson a également dénoncé l’incompétence du maire et de son équipe au niveau de l’administration. En effet, d’après elle, la nomination de son successeur n’a été effectuée qu’une semaine après son limogeage, qui relève de ce fait de l’animosité personnelle. «Afin de combler le vide administratif et de ne pas léser les contribuables, nous avons été contraints de poursuivre notre activité journalière».

Cette ancienne déléguée d’arrondissement a également pointé du doigt le forcing de l’équipe de son successeur. «Ils ont forcé la porte du bureau et se sont installés alors qu’ aucune passation n’a encore été faite», a-t-elle déploré.

Le service de la communication de la CUA a expliqué que celle-ci s’est fixé des objectifs rapides et durables au niveau des actions à entreprendre. Le limogeage du délégué du IIè arrondissement entre dans cette perspective.

Haja R.

Les commentaires sont fermées.