Flash
Préc Suiv

Programme de sécurité alimentaire : mise en place d’une unité de coordination à Madagascar

Programme de sécurité alimentaire : mise en place d’une unité de coordination à Madagascar

Les îles de l’océan Indien s’unissent pour mettre en place un programme de sécurité alimentaire, à travers la promotion du secteur agricole. Une unité régionale de coordination sera ainsi mise en place à Madagascar.

Un programme régional de la Commission de l’océan Indien (COI) pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (COI-Presan) sera prochainement mis en œuvre pour le renforcement de la sécurité alimentaire dans les îles du Sud-ouest de l’océan Indien. Ce projet est issu de la réunion ministériel entre les Comores, l’île Maurice, les Seychelles, La Réunion et Madagascar, les 11 et 12 janvier derniers. Une unité régionale de coordination de ce programme sera instaurée à Madagascar.

Madagascar représente 99% de la superficie totale de la COI et 98% des terres cultivées, selon les chiffres de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). « Une idée majeure dans la mise en œuvre du programme est de faire de la Grande île le grenier de l’Indianocéanie. Il s’agira de promouvoir la production en quantité et en qualité de denrées alimentaires d’intérêt communautaire à Madagascar et leur exportation vers les îles demandeuses », annonce le communiqué officiel de cette organisation. Dans cette perspective, les denrées ciblées pour leur intérêt communautaire ou à vocation régionale comprendraient le riz, le maïs, l’oignon, les haricots secs, la viande rouge (zébu et cabri), la volaille et les fruits et légumes.

En attente d’actions concrètes

Notons toutefois que l’idée de faire de Madagascar le « grenier » de l’océan Indien remonte à la 30è réunion du conseil des ministres de la COI au mois d’août 2014 à Moroni aux Comores, et même bien avant. Plusieurs projets ont  été examinés lors de ce conseil, seulement les choses concrètes en rapport avec ce projet ont attendu jusque-là.

Par ailleurs, le programme appuyé par la FAO vise à promouvoir l’augmentation de la productivité, de la production, de la compétitivité et du commerce inter-îles des produits agricoles d’intérêt communautaire, ainsi que la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les îles de l’océan Indien.

« L’espace COI dépend des importations extrarégionales pour sa sécurité alimentaire et nutritionnelle, et les projections laissent entrevoir une augmentation croissante de ces importations durant les prochaines années. Certaines îles importent d’Amérique du Sud et d’Asie jusqu’à 75% de leurs besoins en produits alimentaires », indique  la FAO. Pour pallier ce déficit, le programme Presan sera accompagné d’actions visant à promouvoir l’équilibre alimentaire et nutritionnel des populations.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.