Flash
Préc Suiv

Zoky Vonjy met les points sur les « i »

Zoky Vonjy met les points sur les « i »

Les résultats des élections sénatoriales suscitent encore les critiques de toutes parts. Raison pour laquelle le député de Madagascar élu à Sambava, Behavana Raveloarivonjy alias Zoky Vonjy, tient à mettre les points sur les « i », notamment pour ce qui concerne le cas de la région Sava. « Je vous assure que contrairement à ce que l’on véhicule dans l’ensemble de Madagascar, les sénatoriales se sont bel et bien déroulées dans notre région », témoigne-t-il. La victoire du HVM est sans appel, a-t-il affirmé, ce qui, selon ses dires, prouve la confiance des élus qui constituent les grands électeurs, envers le pouvoir en place.

Concernant les pressions qu’aurait exercées le pouvoir sur certains élus, pour voter pour le parti présidentiel, ce parlementaire dément. « Comment peut-on faire pression sur des personnalités élues comme les maires ou encore moins les conseillers communaux, alors qu’ils sont libres de voter ou non, c’est selon ». En tout cas, ce député élu en tant qu’indépendant, ayant choisi de renforcer les rangs du parti présidentiel, se veut rassurant en indiquant que dans la circonscription où il est élu, les électeurs étaient libres.

Par rapport aux critiques qui fusent de partout, il a ainsi indiqué que ce n’est plus le moment de s’attarder à cela. « Ce n’est pas parce que nous sommes contre les critiques, mais comme l’avait déjà indiqué la Ceni, il faut qu’elles soient bien fondées et non des affirmations gratuites qui ne feront qu’alimenter la polémique stérile. Comme je l’ai toujours dit, que ce soient des critiques positives, constructives et non négatives qui feront obstacle au développement envisagé par le régime pour le pays ».

« Le Chef de l’Etat s’était déjà engagé à mener à bien les politiques de développement du pays, il est important qu’on le laisse travailler, sans essayer de lui mettre des bâtons dans les roues car, il devra agir pour l’intérêt supérieur de la Nation », souligne-t-il. Ainsi, l’élu de Sambava exclut toute tentative de déstabilisation que des politiques préparent. « Dans le respect de la démocratie, je leur suggère d’attendre 2018 pour se lancer dans la bataille », conclut-il.

Vonjy  M.

Les commentaires sont fermées.