Flash
Préc Suiv

Télécommunication : la maison-mère d’Orange Madagascar devra payer une amende

Le marché de la téléphonie en France a connu d’importants bouleversements au mois de décembre dernier. Et pour cause, alors que sa filiale à Madagascar fait les choux gras de la presse ces derniers jours en raison de son annonce de hausse des tarifs de communication, Orange, le géant de la télécommunication qui détient 55% du marché de la téléphonie dans ce pays est accusé d’abus dans plusieurs de ses démarches. L’Autorité française de la concurrence lui a ainsi infligé une amende de 350 millions d’euros.

En effet, l’opérateur en téléphonie est accusé d’abus d’influence sur le marché de la télécommunication en France depuis près de dix ans.

L’Autorité de la concurrence reproche notamment à Orange d’« abuser de sa part dominante sur le marché des entreprises ». En tant qu’« opérateur historique en France, Orange accède à des informations utiles dans le secteur, plus rapidement que ses concurrents, ce qui lui permet de les devancer largement sur le marché ».

Par ailleurs, l’opérateur est également accusé de « fidélisation abusive de ses clients à travers la réduction des tarifs et d’autres promesses mirifiques ». Pour ces motifs, l’Autorité de la concurrence donne un délai de 18 mois au géant de la télécommunication pour remettre de l’ordre dans ses affaires et rétablir une situation de concurrence saine sur le marché.

Plusieurs plaintes

Est-ce un prolongement des plaintes déposées par les opérateurs concurrents d’Orange en France depuis quelques années ? Car le groupe SFR, son principal concurrent a déjà porté plainte contre les « pratiques de fidélisation, et les tarifs discriminatoires » appliqués par Orange en 2008. Seulement sa plainte n’a pas été retenue. Bouygues Télécom l’a également poursuivi en justice en 2010, pour dénoncer des « manœuvres déloyales sur le marché des communications fixe et mobile entreprise ». Mais l’entreprise s’est désistée en 2014. En 2015, un autre opérateur, le britannique Colt a porté plainte contre Orange pour avoir subi les mêmes préjudices en 2007.

Dans tous les cas, les consommateurs malgaches s’interrogent si les méthodes utilisées sont les mêmes ailleurs comme ici et si cela aura des répercussions à Madagascar. Autrement dit si Orange Madagascar va se conformer aux termes des contrats qu’il a lui-même imposés et accepter le déferlement de résiliations d’abonnement qui vont suivre l’augmentation unilatérale des tarifs qu’il a annoncée. Ou au contraire faire jouer les mêmes pratiques de « fidélisation » qui ont valu à la maison-mère d’être sanctionnée et tenter de forcer ses clients à rester…

Haja R.

Une réponse à "Télécommunication : la maison-mère d’Orange Madagascar devra payer une amende"

  1. stéphanie  14/01/2016 à 02:04

    voici un autre site http://www.newsmada.com/2016/01/13/telecommunication-la-maison-mere-dorange-madagascar-devra-payer-une-amende/ qui peuvent vous intéresser pour venir à madagascar

Les commentaires sont fermées.