Flash
Préc Suiv

Chronique – Re-naissance : à l’essentiel des obligations d’un parti politique

Tout parti politique en vue de faire triompher ses idées a vocation naturelle de combattre pour la conquête du pouvoir. Encore faut-il qu’il possède à la base des idées élaborées autour d’une doctrine qui inspire l’action. Dans le paysage politique l’idéologie fait défaut à une majorité des organisations politiques qui pour la plupart développent une débauche d’activités autour de la seule carrière d’une personne. Le MFM du temps de ses origines échappait à ce constat faisant figure d’exception, ce qui lui a valu autant de sympathie que d’antipathie dont les sommes additionnées ont contribué à lui procurer grande vitalité et enviable notoriété. Le virage à 180° décrété par l’organe dirigeant a décidé autrement du sort de ce parti. Le Leader-Fanilo, avec une idéologie à l’opposé, a en quelque sorte pris le relais pour bâtir une association où venaient se former cadres animateurs d’une activité emplie de dynamisme, le parti avait scellé sa marque. Succès et échecs sur son parcours l’ont aidé à renforcer sa détermination. La disparition prématurée du fondateur a ébranlé l’organisation. Un groupe de militants a mené la lutte pour poursuivre : animer le Leader-Fanilo dans l’esprit tracé par Herizo sans Herizo. Peut-être que la personnalité de cet homme a laissé trop d’empreinte que le fonctionnement lors de la succession a quelque peu chancelé, et qu’il a fallu réajuster le tir. Les résultats actuels attestent d’un regain de vitalité témoignant d’une fructification de l’héritage. Même si le terme n’est pas tout à fait approprié, il est utilisé à dessein puisqu’à l’instar de ce qui se produit lors d’un partage d’héritage, des luttes d’arrière-garde et d’usurpation se manifestent. Les dirigeants du canal historique de la ligne Leader-Fanilo traitent en simples épiphénomènes les gesticulations de groupuscules de dissidents qui se dépensent plus en masturbations qu’à des actions de militants sur terrain oubliant parfois même de se mettre à jour de l’obligation basique de s’acquitter des cotisations.
Les dirigeants en charge du parti poursuivent la route tracée, et annoncent parmi leurs essentiels pour 2016, entre autres d’affirmer la présence du parti aux élections. Plus important encore dans le programme à partir de 2016 : organiser une formation politique à l’endroit des membres et sympathisants et  mener campagne permanente de sensibilisation auprès de la population en faveur d’une élévation de l’esprit citoyen. Personne ne saurait s’en plaindre.

Léo Raz 

Les commentaires sont fermées.