Flash
Préc Suiv

Assainissement-personnel de l’Etat  : un contrôle régulier tous les six mois

Assainissement-personnel de l’Etat  : un contrôle régulier tous les six mois

La direction générale de la gestion financière du personnel de l’Etat (DGGFPE) compte procéder à un contrôle au niveau des hauts employés de l’Etat, tous les six mois dans le but d’identifier les fonctionnaires en situation irrégulière et optimiser les dépenses allouées au paiement des salaires et des pensions de retraite.

Après le renouvellement de la carte des fonctionnaires retraités, l’assainissement de la paie des fonctionnaires se poursuit. La DGGFPE prévoit d’effectuer un contrôle régulier au niveau des hauts employés de l’Etat (HEE) et des fonctionnaires en situation régulière à partir de cette année. L’assainissement a débuté l’an dernier, et les résultats sont palpables, selon les chiffres à la disposition de la DGGFPE.

Des difficultés dans l’assainissement

En effet, la DGGFPE a effectué des contrôles au niveau de l’ensemble des fonctionnaires au mois de juin 2015. C’est à cette occasion qu’elle a constaté que 866 hauts fonctionnaires n’exercent plus leurs fonctions, mais continuent à bénéficier des privilèges y afférents. Ce qui a permis à l’Etat d’épargner 3 650 000 000 d’ariary pour les six derniers mois de l’année 2015. « La procédure de contrôle au niveau des HEE est assez difficile pour la DGGFPE, car les hauts fonctionnaires s’empressent de régulariser leur situation dès qu’ils sont nommés. Mais ce n’est pas le cas après l’abrogation de leur décret de nomination. 4 494 HEE sont recensés dans la base de données de la DGGFPE, pourtant la loi de Finances initiale n’en prévoit que 3 265. Nous sommes donc contraints de payer la différence », a expliqué la directrice générale de la gestion financière du personnel de l’Etat, Ihanta Sahondra Razafintsalama lors d’une rencontre avec la presse qui s’est tenue, hier au ministère des Finances et du budget à Antaninarenina.

2 256 fonctionnaires en situation irrégulière

Toujours dans le cadre de cette opération de contrôle, la DGGFPE a pu identifier 2 256 fonctionnaires en situation irrégulière. « Cette opération touche surtout les agents fonctionnaires ayant atteint l’âge de retraite mais qui continuent à percevoir leur solde parce qu’ils n’ont pas préparé leur dossier de retraite », a souligné Ihanta Sahondra Razafintsalama. L’Etat a pu recouvrer 9 milliards d’ariary après l’opération d’assainissement au niveau des fonctionnaires en situation irrégulière, depuis juin 2015, selon toujours les chiffres de la DGGFPE.

6 000  fonctionnaires retraités décédés, recensés 

Concernant la distribution des  nouvelles cartes des fonctionnaires retraités, la DGGFPE a pu couvrir soixante-sept districts depuis le début de l’assainissement au mois de novembre 2015. Elle poursuivra la distribution dans les districts de Sambava, Antalaha, Vohémar et Andapa (région Sava) à partir de cette semaine. La distribution des cartes dans les zones enclavées attendra la saison sèche. Après deux mois d’assainissement, la DGGFPE a recensé 6 000 fonctionnaires retraités déjà décédés, mais qui continuent à percevoir leur solde. Ce qui a fait perdre près de 10 milliards d’ariary à l’Etat chaque année.

Au total, l’Etat a pu recouvrer plus de 22 milliards d’ariary suite à l’opération d’assainissement des états de paie en 2015.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.