Flash
Préc Suiv

Sénatoriales  : les résultats officiels, le 8 février prochain

Sénatoriales  : les résultats officiels, le 8 février prochain

Après la proclamation des résultats provisoires des élections sénatoriales, effectuée samedi dernier par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), la balle est dans le camp de la Haute cour constitutionnelle (HCC). Selon les informations recueillies, les résultats officiels des sénatoriales du 29 décembre dernier sont prévus être proclamés le 8 février prochain, sauf changement. Avant même la publication des résultats provisoires, les requêtes ont déjà afflué à la HCC.

Depuis vendredi dernier, la HCC a reçu dix requêtes déposées par les partis Mapar, Tim, MMM, et Monima. La majorité des requêtes demandent une annulation en totalité des voix obtenues par le HVM, certaines d’entre elles réclament même l’annulation des élections dans certaines circonscriptions. La HCC aura un délai de quinze jours pour étudier les dossiers de plainte.

A noter que le parti au pouvoir part largement favori avec les résultats provisoires de la Ceni. Avec un taux de participation de 95%, le HVM caracole en tête avec près de 1575 voix sur les 2312.

Les partisans du parti HVM jubilent et annoncent déjà une majorité absolue au sein de la Chambre haute avec près de 36 sièges. Sans compter les sénateurs qui seront désignés par le président de la République et qui seront sans aucun doute sur la même longueur d’onde que le chef de l’Etat.

Nadia

Le Monima recommande l’annulation

Le parti Monima insiste sur la nécessité d’annuler les élections sénatoriales dans la province de Toliara. Dans une requête envoyée à la Haute cour constitutionnelle (HCC), l’avocat de cette formation politique a noté que des anomalies et des irrégularités ont été constatées lors du scrutin du 29 décembre dernier et ce, en faisant référence à l’implication des autorités politiques avant l’ouverture de la campagne électorale. C’est le cas notamment des membres du gouvernement et des responsables locaux, sans oublier les menaces, à peine voilées à l’endroit des grands électeurs. Le parti estime en ce sens que le code électoral a été violé et qu’ainsi, il est nécessaire d’annuler les élections dans cette localité.

Les commentaires sont fermées.