Flash
Préc Suiv

Projets de développement économique  : priorisation de certains secteurs

Projets de développement économique  : priorisation de certains secteurs

Infrastructures routières, agriculture, énergies renouvelables, foncier… Ce sont les principaux axes qui devraient bénéficier d’appuis spécifiques pour l’exercice 2016, selon les promesses du président de la République, hier.

Dans son discours, le chef de l’Etat a annoncé que pour cette année, 47 milliards d’ariary seront alloués à l’entretien des routes nationales et dans les grandes villes. Objectif : zéro nid-de-poule sur le réseau structurant. Une enveloppe de 450 millions d’euros sera également consacrée à la réhabilitation et la construction de routes en 2016 et 2017. D’après le chef de l’Etat, « Outre la stabilité politique, les infrastructures et particulièrement les routes sont également d’une importance capitale pour le développement économique ».

Par ailleurs, le chef de l’Etat s’est engagé à poursuivre les projets de développement dans le domaine de l’agriculture, moyen de subsistance de plus de 80% de la population… Il a notamment cité la continuité de la lutte antiacridienne. La création d’usines de compostage et de recyclage figure également dans ses projets, et ce outre la vulgarisation de l’utilisation des tracteurs par les exploitants agricoles.

Les litiges fonciers figurent aussi parmi les problèmes qui deviennent courants au sein des tribunaux. Ainsi, outre le renforcement de la lutte anticorruption, le président de la République a annoncé qu’« A compter de ce mois de janvier jusqu’au mois de juin prochain, toute transmission de propriété par héritage sera traitée gratuitement au niveau du service des domaines ». Par ailleurs, toute propriété titrée mais non occupée et non récupérée par ses propriétaires sera restituée en tant que terrain domanial et remis à ceux qui l’ont occupé.

La question d’approvisionnement en énergie a également suscité des interrogations. Sur ce point, Hery Rajaonarimampianina a souhaité diminuer les subventions octroyées à la compagnie nationale d’eau et d’électricité. Il a ainsi recommandé l’accélération de la transition énergétique par la promotion des énergies renouvelables. Pour ce qui est de la pollution sonore occasionnée par le fonctionnement de la centrale thermique d’Antanandrano, le chef de l’Etat a sommé le ministère de l’Energie et des hydrocarbures de trouver une solution dans un délai d’un mois.

Arh.

Les commentaires sont fermées.