Flash
Préc Suiv

Festival francojeune : les jeunes auteurs à l’honneur

Festival francojeune : les jeunes auteurs à l’honneur

Le festival Francojeune entame cette année sa 14è édition avec au programme un concours littéraire basé sur les dix mots de la francophonie 2016. Les œuvres des candidats sélectionnés seront présentées durant la « Semaine interrégionale de la Francophonie de l’océan Indien » qui se tiendra du 15 au 19 août prochain à Antsohihy.

A l’initiative du Conseil départemental et l’Amicale pour la francophonie dans l’océan Indien (AFRA OI), le concours littéraire francojeune a été lancé depuis le 9 décembre dernier dans toutes les localités participantes et sera clôturé le 19 mars prochain. Les résultats seront rendus publics le 9 avril prochain.

« Le festival Francojeune réunit pendant une semaine d’activités pluridisciplinaires les jeunes auteurs francophones de  l’océan Indien, du Kenya et de la Tanzanie. En même temps festival itinérant et fédérateur, Francojeune est un espace d’expression, d’écoute, de partage, où les jeunes abordent à leur manière les problématiques liées à leur éducation, à leur insertion sociale et professionnelle », peut-on lire dans un communiqué officiel relatif à l’événement.

Devenu un rendez-vous littéraire incontournable pour les jeunes de moins de 25 ans, le concours se décline  en 3 catégories, à savoir Collège, Lycée et Hors catégorie. Pour ce faire, les candidats doivent écrire des textes (nouvelle, conte et poésie) en se servant des 10 mots de la Francophonie pour en faire le thème ou le titre de leurs écrits. Les dix mots en question sont « Chafouin, Champagné, Dépanneur, Dracher, Fada, Tap-tap, Lumerotte, Poudrerie, Ristrette et Vigousse ».

« Au-delà de la dimension linguistique et culturelle, Francojeune est aussi un outil qui permet aux jeunes de s’approprier les thématiques régionales ou mondiales concernant l’économie, les échanges intercommunautaires, le contact des générations, entre autres, ce qui le prépare à une coopération régionale basée sur la connaissance et l’estime mutuelles. Mais avant tout, Francojeune est une fête de la langue française, telle qu’elle est pratiquée par les jeunes de la Région du Canal de Mozambique », poursuit-on.

Comme chaque année, le festival se déplace dans une des localités participantes. Pour cette édition, les lauréats seront amenés à présenter leurs œuvres lors de la semaine interrégionale qui se déroulera dans la capitale de la région Sofia, du 15 au 19 août prochain.

Joachin Michaël

Francojeune se déplace chaque année dans une des localités participantes.

Mayotte (2003, 2004, 2008 et 2013)

Mohéli, Union des Comores (2005)

Diego Suarez (2006 et 2009)

Majunga (2007 et 2012)

Tuléar (2010)

Nosy-Be (2011)

Sambava (2014)

Anjouan, Union des Comores (2015)

BAGNOLET  Une soirée

au profit de SoaMad

Ce samedi, une soirée de soutien à l’association Solidaires avec Madagascar (SoaMad) est organisée au théâtre de l’Echangeur à Bagnolet, en France. Une conférence, une projection de film, une pièce de théâtre et un buffet gastronomique typiquement malgache seront au rendez-vous.

Cette manifestation culturelle débutera par la projection du long métrage « L’opéra du bout du monde ». Produit et réalisé conjointement par Marie-Clémence et Cesar Paes, ce film d’une durée de 90 minutes nous plonge dans un voyage musical qui navigue entre le 17è et le 21è siècle, dans un triangle qui relie La Réunion, Madagascar et Paris, pour mieux entendre l’océan Indien d’aujourd’hui.

S’ensuit un théâtre baptisé « Rano, Rano ». En fait, « Rano, rano » est une pièce qui réunit trois artistes connus pour la profondeur de leurs travaux à savoir l’écrivain Raharimanana, le musicien Tao Ravao et le photographe Pierrot Men, trois artistes incontournables à Madagascar qui irradient hors de leurs frontières insulaires. « J’ai un pays où l’histoire vous verse dans un tourbillon d’événements qui ne vous laisse pas le temps de vous retourner. Parmi ces clameurs, noyées dans celles du présent, il y a celles de 1947, de moins en moins audibles, mais pourtant si présentes pour expliquer les faits d’aujourd’hui », explique Raharimanana, le metteur en scène.

La soirée se terminera par un échange autour du thème « Rencontre les passerelles de la mémoire ». Notons qu’une part des fonds récoltés à l’issue de cette soirée malgache sera reversée au profit de l’association de bienfaisance SoaMad.

Joachin Michaël

2 réponses à "Festival francojeune : les jeunes auteurs à l’honneur"

  1. Salim Mahamoud  25/03/2016 à 19:17

    je suis en plein délire : j’ai ramassé la mauvaise oeuvre, poésie; je suis un candidat !

  2. Keven ( Salim mahamoud )  15/07/2016 à 18:20

    C’est quand est-ce que vous dévoilez les résultats Franco-Jeunes 2016 pour les lauréats comoriens ??

Les commentaires sont fermées.