Flash
Préc Suiv

Des réticences au sein de la classe politique

Le discours présidentiel tant attendu à Iavoloha lors de la cérémonie de présentation de vœux n’a pas fait l’unanimité au sein de la classe politique, particulièrement auprès de ceux qui ne partagent pas la même vision que le régime. Ces derniers estiment que les discours restent des discours et ne sont jamais concrétisés.

«Le chef de l’Etat prononce son discours mais on n’en voit pas les répercussions. Il parle du peuple au lieu de parler avec le peuple. C’est vraiment incompréhensible», a déclaré la conseillère municipale, Lalatiana Ravalolomanana. «Le chef de l’Etat affirme avoir plusieurs réalisations à son actif, alors comment se fait-il que personne ne le sache et que cela n’ait aucun impact direct sur le peuple ?», s’est interrogée cette opposante. Elle estime ainsi que le Président de la République se contente uniquement de faire des énumérations dans ses discours alors que les réalisations ne sont pas réellement palpables.

Pour sa part, le député Tim, Guy Rivo Randrianarisoa a indiqué que le discours du Président  de la République n’est qu’un remake des précédents. « Comme d’habitude, le chef de l’Etat a cité les réalisations de l’année précédente pour dire qu’elles doivent se poursuivre pour la nouvelle année », a-t-il déclaré en insistant sur le fait que le chef de l’Etat répète le même discours chaque année.

Le Mapar de son côté reste fidèle à ses opinions et estime que la cérémonie en elle-même n’est que perte de temps et d’argent. D’après le rapporteur général du Mapar, Pierre Houlder, «Le discours n’est qu’un moyen pour perturber la population. A mi-mandat, le Président de la République ne peut pas dire que le travail portera ses fruits à partir de cette année alors que rien n’a encore été concrètement entrepris».

T.N.

Les commentaires sont fermées.