Flash
Préc Suiv

Sénatoriales à Manakara: manipulation de l’opinion publique

Sénatoriales à Manakara: manipulation de l’opinion publique

Critiqué de tout bord ces derniers jours, concernant notamment le déroulement des Sénatoriales, le HVM et ses partisans tentent de faire entendre un autre son de cloche et dénoncent dans ce sens une manipulation de l’opinion publique.

Un cas parmi tant d’autres a été évoqué par Rostand Randriampilamanana, membre du cabinet du ministère des Postes, des Télécommunications et des nouvelles Technologies (MPTNT) et natif de la commune rurale d’Ambila dans le district de Manakara. Il dénonce ce qu’il appelle un faux témoignage fait par une personne qui prétend être le président du conseil municipal de la dite commune. «Certes, il a utilisé le vrai nom du détenteur du poste mais son visage ne ressemble en rien au vrai, d’autant plus qu’il n’habite même pas à Ambila contrairement à ce qu’il prétend», a-t-il fait savoir. On a reproché au HVM d’avoir trafiqué la voix de ce président du conseil municipal d’Ambila qui a voté Mapar selon la version de ses détracteurs. Or, selon ce membre du cabinet du MPTNT, le vrai président a voté en faveur du candidat du parti au pouvoir contrairement aux informations véhiculées qu’il a viré son cuti.

Sous cet angle, Rostand Randriamilamanana a pointé du doigt la présidente de l’Union Nationale Malgache pour les Droits de l’Homme (UNMDH), Hanitriniala Rafolisisoa pour avoir véhiculé des fausses informations. En effet, c’est elle qui a mentionné le cas des irrégularités à Ambila. «Ce n’est pas une belle manière de fustiger le pouvoir. On a tous le droit de critiquer le gouvernement mais il faudra le faire avec honnêteté», a-t-il lâché. «D’ailleurs, en tant que membre de la société civile, elle ne devait pas s’aligner avec les politiques au risque de perdre de son essence», a-t-il poursuivi. «L’UNMDH est censé intervenir dans le domaine de l’éducation civique», selon lui.

Naisa

Les commentaires sont fermées.