Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans : à la Chambre consultative de Tananarive

Dans une de ses dernières séances, la Chambre consultative de Tananarive s’est occupée, entre autres questions, de la circulation monétaire dans la colonie.

C’est depuis le mois d’octobre seulement que les piastres et la monnaie se sont subitement raréfiées au point de gêner et même d’inquiéter le commerce, surtout les compagnies ayant des virements de fonds à effectuer dans la brousse, pour le payement de leurs ouvriers.

À quoi attribuer cette éclipse ? Nullement à l’exportation du numéraire, puisqu’elle est interdite ; en outre, les exportations ont augmenté et les importations ont diminué ; l’encaisse aurait dû s’augmenter d’autant. Mais ni ce numéraire nouveau ni celui existant dans la colonie ne se retrouvent, et on ne peut accuser les indigènes de l’enterrer, du moins en grandes quantités, puisque cette coutume tombe en désuétude, notamment en Imérina et dans le Betsileo. Enfin, l’argent perçu par les indigènes a dû rentrer en partie, soit sous forme d’impôts, soit sous forme de souscriptions. Quant au Trésor et aux comptoirs, ils usent intensivement du papier pour leurs payements.

Alors, où se cache le numéraire ?

En attendant mieux, la Chambre consultative a proposé la création de coupures de 50 centimes, de 1 et de 2 francs qui pourront soulager dans les centres urbains.

Averti et renseigné, le gouvernement général prendra sans doute les mesures nécessaires pour remédier à cette situation très fâcheuse bien que passagère.

Le Courrier colonial

Nouvelles zones de culture

Par décision locale du 9 octobre 1915, du chef de la province et maire de Diégo-Suarez, approuvée par le Gouverneur général, le district d’Antsirane (moins le territoire de la commune de Diégo-Suarez) et le district d’Ambre sont réputés zones de culture dans les conditions de l’arrêté du 20 août 1915. En conséquence, les primes prévues par l’article premier de cet arrêté seront accordées aux capteurs et aux destructeurs de sangliers.

L’Officiel du 13 novembre publie une décision déclarant zone de culture toute la province de Maevatanana, – et une autre déclarant zone de culture le territoire du poste administratif de Tongobory, province de Tuléar.

Les Annales coloniales

www.bibliothequemalgache.com

Les commentaires sont fermées.