Flash
Préc Suiv

Irrégularités électorales  : l’UNMDH dénonce des cas de corruption

Après les candidats malheureux aux sénatoriales, c’est au tour des militantes des droits humains de critiquer les élections du 29 décembre dernier. En effet, l’Union nationale malgache des droits humains (UNMDH) a également soutenu que les dernières élections étaient entachées d’irrégularités. «C’est l’une des élections où la corruption a été très présente», a indiqué la présidente de l’UNMDH et non moins candidate aux sénatoriales sous la couleur du Mapar, Hanitriniala Rafolisisoa. L’ancienne membre de la Cenit a ainsi indiqué que «Les grands électeurs ont subi d’énormes pressions lors du scrutin, et certains ont reçu des menaces en tout genre».

Parmi ces menaces, l’affectation ou encore le blocage au niveau des financements. Des exemples qui ont été cités par l’association des candidats, mardi dernier à l’hôtel Colbert à Antaninarenina. «Nous ne pouvons nous taire face à ces irrégularités, d’autant plus que ces élections n’ont pas respecté les droits humains», a conclu Hanitrianala Rafolisisoa.

Quoi qu’il en soit, la Haute cour constitutionnelle (HCC) reste à la disposition de tous pour recevoir les requêtes et les plaintes concernant les élections sénatoriales. Mais pour l’heure, cette institution n’a encore reçu aucun dossier à cet effet. Les requérants ne semblent pas pressés malgré les nombreuses d’anomalies qu’ils ont pu constater. Mais habituellement, les plaintes n’arrivent que quelques jours avant la clôture de leur dépôt.

T.N.

Les commentaires sont fermées.