Flash
Préc Suiv

Aikido : un stage avec Labouesse en prélude

Pour cette discipline, chaque nouvelle année débute par un vaccin de rappel des acquis pendant les années précédentes. Que ce soit à Madagascar où à l’étranger, on n’entend jamais parler de compétition en aikido parce que c’est tout simplement contre le concept régissant la pratique de cet art martial nippon. «Blesser un adversaire, c’est se blesser soi-même. Contrôler une agression sans infliger de blessure, c’est l’aikido», disait sensei Moriheri Ueshiba.

Cette année encore, Bernard Labouesse (5è dan aikikai) qui a laissé ses empreintes sur le tatami malgache dirigera un stage du 11 au 16 janvier prochain au dojo de SFAM à Manakambahiny. Il a déjà dirigé d’autres stages en dehors de la capitale comme Antsiranana qui a été le théâtre d’une formation de trois jours.

L’absence de compétition n’empêche pas les adeptes de se ressourcer car les échanges entre les formateurs et les pratiquants demeurent fluides et au beau fixe. Plusieurs maîtres étrangers de renom ont mis leur talent à la disposition des passionnés malgaches depuis des années à l’instar de Daniel Jean-Pierre, André Gras… Même si les divers clubs d’aikido n’organisent aucune compétition, c’est loin d’être un sport pratiqué dans l’ombre. Il a été toujours vu d’un bon œil par le grand public durant les évènements comme la fameuse «Nuit des arts martiaux».

Rojo N.

Les commentaires sont fermées.