Flash
Préc Suiv

Sainte-Marie  : la pêche illicite de concombres de mer s’intensifie

Sainte-Marie  : la pêche illicite de concombres de mer s’intensifie

Les exploitants illicites de concombres de mer à Sainte-Marie font la sourde oreille en dépit des interventions des autorités étatiques et des organisations environnementales pour endiguer la pratique. Le député élu à Sainte-Marie, Maximin Tsivolagne a effectué une descente sur place, le 4 janvier dernier, et constaté que la situation demeure catastrophique, selon les informations recueillies.

En effet, les exploitants illicites ne se limitent plus à la pêche des concombres de mer, ils se lancent également dans la pêche aux langoustes, en dépit du fait que la saison de la pêche de ce crustacé est fermée jusqu’au mois de février.

Mets de choix dans la gastronomie chinoise, les concombres de mer risquent de disparaître à très court terme car leur cycle de reproduction n’est pas aussi rapide que les pillages systématiques actuels pratiqués sur les côtes, indiquent les experts présents sur les lieux. Avec le rythme de collecte actuel, la population d’holothuries n’atteindra certainement pas sa vitesse de régénération naturelle. Elle va subir une décroissance progressive, et son extinction n’est pas à écarter si aucune mesure n’est prise.

Des étudiants de l’Université de Toamasina et des experts réunis dans des ONG sont actuellement en pleine concertation à Sainte-Marie pour trouver les moyens d’endiguer ce fléau.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.