Flash
Préc Suiv

Filière textile : produits et industries compétitifs

Filière textile : produits et industries compétitifs

Les contraintes des normes sur le marché international obligent les opérateurs du secteur textile à importer les matières premières. Madagascar importe majoritairement ces produits de l’île Maurice,  de Chine, de Singapour ou encore du Japon. Les produits textiles malgaches sont essentiellement destinés au marché américain (avec le régime Agoa), mais aussi aux marchés européens dont principalement la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni  ou encore le Japon, exportateur de matières premières.

Les pays asiatiques comme la Chine ou l’Inde s’imposent comme les principaux concurrents de la Grande île… Madagascar étant classé parmi les pays affichant les plus bas salaires dans le monde, la main-d’œuvre malgache est de ce fait particulièrement bon marché. Néanmoins, les produits de Madagascar ont l’avantage d’être une référence en matière de qualité.

Selon les données de l’Institut national de la statistique (Instat), les produits textiles malgaches ont généré 1.200 milliards d’ariary en valeur Fob en 2014, contre près de 900 milliards d’ariary jusqu’au mois de septembre de l’année dernière.

L’industrie textile est cependant l’un des rares secteurs ayant contribué à la création d’emplois dans le pays avec l’exploitation de la filière coton. Les entreprises bénéficient de conditions préférentielles fiscales et douanières. Les entreprises de la filière textile ont également enregistré une demande croissante des pays de l’Union européenne. Les principaux handicaps des industries textiles du pays sont la rude concurrence chinoise, l’absence de port en eau profonde, empêchant l’accès aux circuits maritimes directs… Malgré tout, les produits textiles malgaches demeurent compétitifs.

Arh.

Les commentaires sont fermées.