Flash
Préc Suiv

Beach-volley  : la fédération a  du pain sur la planche

La saison 2016 s’annonce prometteuse pour la fédération malgache de volley-ball  (FMVB). Pour la première fois, la Grande île abritera la coupe des clubs champions de la Zone 7 (CCCZ7) de beach-volley le mois de mars prochain. Les équipes malgaches (homme et femme) espèrent ravir le titre à leur homologue de l’océan Indien après plusieurs années de disette. La dernière fois où une formation malgache a été sacrée, c’était en 2001 à La Réunion.

15 après, le temps est venu pour Madagascar de remonter sur la plus haute marche du podium. Mais le chemin pour y parvenir s’avère ardu. A quatre mois de ce rendez-vous, l’Open de Madagascar qui a servi de championnat national a permis de jauger le niveau des beach-volleyeurs malgaches. Le doute s’installe concernant la catégorie féminine face à la prestation peu convaincante des lauréates et leur dauphine. L’absence des grands noms de la discipline à cette compétition y a est pour quelque chose.

De ce fait, la plupart des participantes étaient des joueuses moins fringantes. Difficile dans ce cas pour la FMVB de se fier uniquement à cet Open de Madagascar pour la sélection des beach-volleyeuses qui vont représenter Madagascar à cette CCCZ7. L’annonce d’un autre tournoi pour optimiser le choix se fait pressante, actuellement. Une possibilité que le président de la FMVB n’écarte pas. Chez les hommes par contre, à cette allure, un des champions de la CCCZ7 de 2001 semble en bonne position pour figurer dans l’équipe.

De l’expérience, la Grande île en a. Quoique, la relève peine à se faire une place au soleil. Ils n’ont pas fait le poids face aux vieux briscards. La composition de l’équipe malgache dans ce cas risque de ressembler à celle de 2001 à une exception près.

Naisa

Les commentaires sont fermées.