Flash
Préc Suiv

Anosy : Fatma Samoura fait ses adieux

Anosy : Fatma Samoura fait ses adieux

Avant son départ, Fatma Samoura, la coordinatrice-résidente sortante du Système des Nations unies multiplie les visites.

La ministre des Affaires étrangères, Béatrice Atallah a reçu, hier à son bureau à Anosy, la coordinatrice-résidente sortante du Système des Nations unies et représentante-résidente sortante du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) à Madagascar, Fatma Samoura, pour une visite d’adieu. « J’étais venue présenter mes adieux à madame la ministre à double titre, en sa qualité d’ex-présidente de la Commission électorale car c’est une personne avec qui j’ai eu l’opportunité de collaborer très étroitement au cours des élections de 2013, et en tant que ministre des Affaires étrangères et donc chef de la diplomatie malgache. Nous avons d’ailleurs passé en revue les programmes de son ministère en commençant par la tenue des sommets du Comesa et de la Francophonie, ou encore la tenue de la réunion des maires et des parlementaires francophones », a fait savoir la diplomate sénégalaise à l’issue de cette rencontre.

Pour ce qui est de sa mission à Madagascar, elle part avec le sentiment du devoir accompli. « Disons que je pars avec le sentiment d’avoir eu l’opportunité de contribuer pour une large part au retour de Madagascar à l’ordre constitutionnel. Comme vous le savez, c’est le Pnud qui a eu à gérer le panier commun (le Pacem, ndlr). Je pars également avec à l’esprit l’assurance que Madagascar a renoué le contact avec la communauté internationale et retrouvé sa place dans le concert des nations, mais je sais qu’il y a en outre beaucoup de projets à mettre en chantier et qui nécessitent beaucoup de soutien de la part de la communauté internationale », a-t-elle fait savoir, tout en lançant un appel à ses collègues partenaires techniques et financiers du pays. « C’est aussi une occasion de lancer un appel solennelle à tous mes collègues ambassadeurs et chefs de mission afin qu’ils continuent non seulement d’appuyer financièrement Madagascar (…) que beaucoup de challenges attendent en termes d’organisation de sommets mais également afin de faire bénéficier à tous ces appuis budgétaires dont Madagascar a tant besoin, aussi bien pour développer les secteurs sociaux qu’économiques », a-t-elle noté.

Défis

La ministre des Affaires étrangères, quant à elle n’a en tout cas manqué de rappeler que Fatma Samoura reste une amie de Madagascar. « Ce n’est qu’un adieu », a-t-elle précisé. Hier, elle a aussi rappelé le rôle du ministère des Affaires étrangères face aux grands rendez-vous internationaux qui attendent le pays cette année. En effet, sur le plan politique, le ministère des Affaires étrangères assure son traditionnel rôle d’interface entre la communauté internationale, les partenaires techniques et financiers et l’Etat malgache. « A ce titre, le ministère doit rassurer ses interlocuteurs internationaux à travers l’effectivité de la mise en place des différentes institutions du pays, critère de stabilité politique engageant la nation dans le bon déroulement en terre malgache de deux évènements majeurs », assure-t-on du côté d’Anosy.

Jao Patricius

Les commentaires sont fermées.