Flash
Préc Suiv

Diplomatie : Greenfield et Brahimi attendus au pays

Diplomatie : Greenfield et Brahimi attendus au pays

Linda Thomas-Greenfield et Lakhdar Brahimi, ces deux diplomates de haut rang au niveau international seront dans nos murs à partir de ce jour. Une arrivée qui confirme, selon une source bien avisée, l’importance de l’année 2016 dans l’agenda diplomatique et international du pouvoir. En effet, la première fait partie de l’équipe du secrétaire d’Etat américain John Kerry tandis que le second est un envoyé spécial de l’Union africaine.

Dans son agenda, l’actuelle sous-secrétaire d’Etat américaine aux affaires africaines, Linda Thomas-Greenfield sera dans la Grande île du 9 au 11 janvier. Cette haute personnalité américaine dirige le bureau du département d’Etat qui s’occupe du développement et de la gestion de la politique des Etats-Unis à l’égard de l’Afrique subsaharienne, dont la Grande île fait partie. Depuis sa prise de fonction, à travers les déplacements du chef de l’Etat Hery Rajaonarimampianina, les deux personnalités se sont déjà rencontrées à plusieurs reprises, notamment en marge du sommet des Nations Unies à New York en septembre de l’année dernière.

Pour ce qui est de la délégation conduite par Lakhdar Brahimi, elle sera présente au pays à partir d’aujourd’hui et séjournera jusqu’au 8 janvier. Le groupe, dont la mission entre notamment dans le cadre de la mission du Groupe international de soutien à Madagascar (Gis-M), constatera de visu l’évolution de la situation sociopolitique et sécuritaire du pays. Selon notre source, la délégation prévoit de rencontrer de hautes personnalités malgaches, telles que les chefs d’institution, l’organe en charge des préparatifs électoraux, les membres de la société civile, ainsi que les acteurs politiques.

A noter que le chef de délégation, Lakhdar Brahimi est ancien ministre algérien des Affaires étrangères. Un diplomate reconnu au niveau international et qui a déjà fait ses preuves lors de règlements de diverses tensions à travers le monde. A titre d’exemple, en 2012, il a succédé à  Kofi Annan en tant que médiateur international des Nations Unies dans le cadre du conflit civil syrien.

Jao Patricius

Les commentaires sont fermées.