Flash
Préc Suiv

Assurance santé : la caisse de solidarité en gestation

Assurance santé : la caisse de solidarité en gestation

La mise en place de la couverture sanitaire universelle (CSU) est sur la bonne voie. Le ministère de la Santé relève le défi de mettre en chantier la caisse nationale de solidarité dans les hôpitaux durant les six premiers mois de cette année.

L’heure est à la mise en œuvre de la stratégie nationale de protection sanitaire dans le cadre de la CSU à Madagascar, et ce à travers la mise en place de la caisse nationale de solidarité en matière de santé ou du dispositif d’assurance santé prévu être effectif durant le premier semestre de l’année 2016 dans tous les centres de santé et hôpitaux de la Grande île. Ce projet fait partie des priorités du ministère de la Santé durant le premier semestre de la nouvelle année, tel que l’a annoncé le ministre de la Santé, le Pr Mamy Lalatiana Andriamanarivo lors de la présentation de vœux du personnel administratif et technique issu des diverses directions de son département, hier à Ambohidahy. «L’objectif est de faire en sorte que les usagers puissent jouir des services de santé de qualité dont ils ont besoin sans que le coût n’entraîne des difficultés financières», a poursuivi le numéro un de la Santé.

Le secrétaire général du ministère de la Santé, le Dr Damoela Randriantsimaniry a pour sa part déclaré dans son rapport du bilan 2015 que «la CSU consiste à la fois à améliorer le système de santé et à proscrire le paiement direct des frais liés aux soins et aux médicaments». D’où la nécessité d’opter pour le système d’assurance santé et de mutuelle de santé en vue de réduire les obstacles à l’accès aux soins que les usagers paient de leur poche. Concrètement, il s’agit de la mise en chantier de la stratégie nationale de la CSU en mettant en place des instances d’accompagnement, avec l’appui du réseau international (Providing for health ou P4H).

Objectifs atteints en dix mois

Les réalisations concernent la réforme du système de santé axée notamment sur l’amélioration de l’accès aux soins de qualité par la mise à la disposition des cinq hôpitaux de 28 nouveaux professeurs agrégés et d’équipements médico-chirurgicaux aux normes. S’y ajoute le renforcement du partenariat avec les PTF et Mercy Ships, les deux initiatives de résultats rapides qui ont également porté leurs fruits (Ouverture de 5 centres médico-chirurgicaux, 130 CSB-II et 16 centres de santé Carmma).

Parmi les faits marquants de l’année 2015 figurent également la finalisation du document de programme de développement du secteur santé (PDSS), la maîtrise des épidémies de polio par la vaccination de plus de 11 millions d’enfants de moins de 15 ans, ainsi que de paludisme et de peste. Tout cela sans oublier les deux éditions de la semaine de la santé mère-enfant (SSME) et le lancement de la campagne d’accélération de la réduction de la mortalité maternelle à Madagascar (Carmma). Malgré les progrès réalisés, des efforts restent à fournir pour la pérennisation des acquis en vue de satisfaire les besoins des usagers dans toutes les formations sanitaires.

Noro Niaina

Les commentaires sont fermées.