Flash
Préc Suiv

Acupuncture  : incluse dans la médecine moderne

Acupuncture  : incluse dans la médecine moderne

L’acupuncture chinoise fait désormais partie de la médecine moderne. Classée auparavant dans la médecine traditionnelle, des médecins diplômés d’Etat sortants de l’Institut national de santé publique et communautaire (INSPC) de Befelatanana en ont fait une spécialisation. De ce fait, un Centre d’acupuncture chinoise est actuellement opérationnel au sein de cet institut. « Le centre faisant partie des centres hospitaliers de l’Etat, le coût d’une séance s’élève à 2 000 ariary », a indiqué un membre du personnel du centre, le docteur Georgeline Saholiarinasy. Celle-ci explique qu’il faut au moins dix séances de dix jours pour une cure d’attaque, suivie d’un traitement d’entretien s’étalant sur deux à trois semaines, selon l’évolution de la guérison du patient.

Plusieurs maladies sont traitées par l’acupuncture chinoise, entre autres les maladies cardiovasculaires comme l’hypertension artérielle, les maladies digestives, les maladies respiratoires à l’instar de l’asthme, celles des organes des sens, ainsi que les maladies articulaires et les allergies.

Selon les explications du docteur Georgeline Saholiarinasy, le traitement par l’acupuncture consiste à répartir et équilibrer les énergies internes du patient, « Car s’il y a maladie, cela signifie que ces énergies ne sont pas bien réparties dans son corps », indique-t-elle.

A part l’acupuncture, le centre utilise également des traitements par électroponcture, par ventouses, et par moxas, le traitement par brûlure sur des points méridiens.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.