Flash
Préc Suiv

Climat  : la riziculture n’a plus de saison

Climat  : la riziculture n’a plus de saison

Différentes activités sont menées actuellement dans les rizières de la plaine d’Antananarivo. On peut remarquer effectivement des riziculteurs dont les uns s’adonnent déjà à la moisson, si d’autres sont encore au stade du labour ou du repiquage, c’est l’une des conséquences du changement climatique. Ceux qui ont la chance d’avoir leurs rizières irriguées à temps, depuis les mois d’aout et septembre derniers, procèdent en effet actuellement à la moisson de leur riz, tandis que les autres ont dû attendre les pluies de ces derniers temps pour procéder au repiquage, voire même à un rapide labour des rizières, pour commencer tout de suite la culture, sans laisser le temps aux engrais de faire leur effet, de peur que la pluie s’estompe. «Avec le temps qu’il fait actuellement, on peut dire qu’il n’y a plus de saison pour la riziculture», déplore l’un d’eux.

Toutefois, les riziculteurs qui venaient déjà d’effectuer leur moisson sont unanimes à constater une bonne production du riz de première saison ou «vary aloha», cette année. La chaleur ainsi que l’arrivée à temps de l’irrigation, auxquelles s’ajoute la suffisance de la pluie, sont citées comme étant à l’origine de cette bonne production. Apparemment donc, le changement climatique a quand même son coté positif pour ces derniers. Quant à ceux qui viennent d’effectuer le repiquage, ils souhaitent la continuité de la pluie durant au moins deux mois, l’espoir d’une irrigation de leurs rizières s’étant totalement évaporé.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.